APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

Vers la frontière (La carretera)


Vers la frontière (La carretera) - Julio Iglesias

185900_158078850995570_6749043688.jpg


Il pleut des larmes perdues, sur la frontière
Le chemin est noyé de toutes ses pierres.
En ne pensant à rien, je pense à elle
Silence, vitesse, crachin, je pense à elle,

Sur la frontière,
Je pense à elle

Et des phares de détresse de loin me croisent
Des camions, des bateaux, quelle importance?
Il n'y a personne sur mer ou bien sur terre
Ou bien ils dorment tous sur la frontière.

Je vais vers elle, je pense à elle

Je vais vers la frontière te rechercher
Tout au bout du chemin te retrouver
Accélérer
Les bars de nuit s'ennuient juste avant l'aube
Les hôtels borgnes aussi, rien ne les sauve.
Au passage à niveau, un long train passe
Plein de gens, de bestiaux, quelle importance?

Je vais vers elle, je pense à elle

Je vais vers la frontière te rechercher
Tout au bout du chemin te retrouver
Accélérer

Je vais vers la frontière, je pense à elle
La jalousie mord mieux que la misère.
Perdu entre les doutes et l'espérance
La route est une longue corde sans potence.

Il pleut des larmes perdues sur la frontière
J'aimerai qu'elles coulent toutes de ses paupières.
Il pleut des larmes perdues sur la frontière
Comment te retrouver sur cette terre?

Il pleut des larmes perdues

Je pense à elle...

 

 


20/09/2015
0 Poster un commentaire