APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

Le choix du chemin


© - 2016 - La libre-pensée : le choix du chemin

mini_500_234124.gif

 

«Ce qui barre la route fait faire du chemin.»

♥ Jean de La Bruyère ♥

 

 

 

Voici donc la pertinente citation que j'ai choisie

pour laisser cours à ma libre pensée d'aujourd'hui.

 

 

Toujours en option : Avec ou sans musique.

C'est vous qui choisissez.

Elle est paramétrée pour démarrer automatiquement.

Le Player est mis, en tout début d'article,

pour faciliter la navigation et votre choix.

 

 

 

  

 

Peu de mots pour cette jolie citation mais qui résument,

ô combien, ce que chacun d'entre nous devons continuellement

faire pour affronter le mur des épreuves ou des affres

 de la vie tout au long du chemin de notre destinée.

 

 Mais également les choix que nous devons décider pour avancer

et continuer ainsi notre route semée d'embûches

tant professionnelles que privées.

 

 

Alors, tous ces obstacles rencontrés

qui perturbent continuellement nos plans :

À quoi servent ils en réalité ?

 

 

Ce qui nous barre la route fait faire du chemin.

 

D'abord, on peut l'interpréter de diverses manières.

 

Celles qui ouvrent alors à plusieurs possibilités et

plus importantes encore, celles qui seront les conséquences.

 

 

√ Quand la route est barrée, on peut d'abord,

même si on en est sur le coup fort contrarié,

simplement faire demi-tour.

 

 

√ Mais, on peut aussi essayer de trouver

un moyen pour la contourner.

 

 

√ Ou pour les plus valeureux, courageux oserai-je dire,

voire casse-cou, foncer en l'attaquant de front !

 

 

Mais de chaque hypothèse choisie, il y a inévitablement

un choix-résultat qui en découle.

 

Car faire un choix, c'est avant

tout renoncer aux autres.

 

 

√ De fait, si on opte pour le demi-tour, concrètement,

cela empêche de continuer son chemin donc d'avancer

puisqu'on fait le choix de reculer et ainsi renoncer.

C'est vrai qu'il est plus facile d'abandonner et rebrousser chemin.

 

Une vue de l'esprit sans effort et encore moins constructive.

 

 

√ Si on tente l'option de la contourner, à priori,

on permet de toujours avancer.

 

On est juste ralenti sur notre chemin mais on persiste...

 

 

√ Enfin, attaquer de front par contre, c'est peut être oser

prendre le risque d'affronter beaucoup plus fort que soi.

Serons nous alors en capacité autant

dans l'espace que dans le temps ?

 

 

Ainsi, face aux obstacles de la vie qui nous barrent la route,

faut il jouer la prudence ou foncer coûte que coûte

dans un éventuel mur quitte

à ne pas pouvoir s'en relever ?

 

 

Objectivement, le choix le plus prudent serait

donc à mes yeux, la prudence et la volonté de «tenir».

 

Car tenir, c'est avancer.

 

 

De fait, le choix du contournement consiste à chercher

le moyen de faire, de passer à travers

et de le traverser quand même.

 

 

Il n'est pas en son fondement, un renoncement.

 

Car il demande, au contraire, de recourir à notre intelligence,

notre potentiel, notre force intérieure voire notre imagination.

Il permet en outre de repousser nos propres limites

et apprendre parfois même à les découvrir.

 

 

Il ressort de cette rapide analyse que le résultat

quant à lui «aura fait faire du chemin»

(et ce, quelque soit le résultat et le chemin parcouru).

 

 

« On ne se libère pas d'une chose en l'évitant

mais seulement en la traversant. »

♥ Cesare Pavese ♥ 

 

 

 

Fort de cette expérience, au travers un obstacle, une épreuve,

 un effort et la difficulté, eh oui, on apprend.

Et, on retient ! 

 

Cela nous forge, nous nourri et nous construit

plus durablement chaque jour.

 

 

Et, ainsi, on progresse.

On grandit forcé de sortir de notre zone

«habituelle et bien réglée» de confort.

 

 

Ce qui n'empêchera bien évidemment pas l'arrivée

de nouvelles barrières sur notre chemin.

 

 

Sauf que notre mental aura, par l'expérience,

l'endurance, la maturité et la détermination

acquis un potentiel insoupçonné

et les outils ressources.

 

 Il pourra ainsi, plus sereinement, appréhender

par cet état d'esprit "une volonté de faire" (et de fer)

 pour franchir, déterminé et réfléchi,

tout "ce qui barre la route"

par le fameux pas en avant

plutôt que de renoncer et opter

face à l'adversité et la difficulté  

à celui d'un "Machine arrière toute".

 

artfichier_790150_5402910_201601091038430.gif

 

 

© - 2016 -  VP - On ne joue pas avec les sentiments

Tous droits réservés

 

 

 

 

 


05/06/2016
0 Poster un commentaire