APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

Suis-je amoureux(se) ou pas ?


Suis-je amoureux(se) ou pas ?

f36c6e41.gif

 

Suis-je amoureux(se) ou pas ?

 

Qui ne s'est jamais posé la fameuse question ?

 

Celle qui finit parfois par nous prendre la tête

durant des journées voire des nuits

à force de s'emmêler les pinceaux

mais surtout d'avoir peur de se tromper !

 

Effectivement, il est important de ne surtout pas

confondre des sentiments avec l'amour…

 

 

Aimer, cela peut signifier plein de choses.

On peut adorer, aimer passionnément sa famille,

une femme, un homme, le chocolat alors

comment différencier l'amour dit «amoureux»

et être en capacité objective de faire le tri ?

 

Il existe ainsi différents sentiments d'amour,

Mais, quels sont ils ?

Petit Tour sur la question...

 

 

√ L'amour «amoureux»

Celui dont on parle le plus, qui fait tant rêver.

Celui qu'on ressent sans se poser la question

mais sans pourtant avoir la réponse…

 

On aime, point.

On aime l'autre comme il est avec ses qualités

mais surtout aussi ses défauts et ses différences.

 

Que ce qui importe, en somme, est de travailler

la communication afin d'ajuster les possibles interférences

du fait de nos différences si nombreuses du départ.

On est dans la construction voire la reconstruction constante.

 

Indépendamment des coups durs de la vie,

de toutes ses difficultés, on reste ensemble car on affronte

tout ensemble et on renforce les ponts qui nous relient.

Ils deviennent alors des rempart face au temps qui s'écoule.

 

 

√ L'amour «amitié»

Le plus difficile et le plus compliqué à capter.

Tout simplement parce que la personne,

on l'aime naturellement, profondément.

 

Il est vrai qu'avec le temps, cela peut évoluer et

se transformer en «amour» quoique cela reste rare.

 

La personne, on la vit plutôt comme un proche, une sœur, un frère.

Alors imaginer l'embrasser peut de suite - et en évidence - nous

apporter la réponse sur ce que nous ressentons réellement.

 

 

Dans le même "cadre profil", il y a aussi celui de :

√ L'amour «familier»

Une personne que l'on côtoie depuis très longtemps.

Celle qui fait partie de notre paysage, de notre environnement.

 

Pas ami directement mais qu'à force de croiser, de fréquenter,

on finit par se demander si elle n'est pas plus importante qu'on le pensait.

Sauf que là aussi, imaginer qu'elle nous embrasse ou vivre en couple

avec elle ne nous fait pas du tout vibrer…

A éviter donc si on souhaite investir sur la durée.

 

 

√ L'amour «intéressé»

Rien à voir avec la notion «matérielle»

mais plutôt celle qui nous apporte quelque chose,

qui nous complète dans notre construction.

 

Cette personne vient en quelque sorte colmater

ce qui nous manque ou nous a manqué.

 

Attention à ne pas se laisser s'égarer avec ce genre de personne

car là, ce serait le casse-pipe assuré.

 

N'oubliez jamais en effet que pour aimer une personne,

se donner dans une relation et savoir recevoir,

il faut au préalable avec le temps avoir fait un travail sur soi

et être avant tout, bien avec soi-même.

 

 

√ L'amour «physique»

Alors cet amour là, on réalise très vite que quelque chose ne va pas.

D'un côté, c'est l'osmose chimique.

L'effet est immédiat dès que vous pensez à la personne,

la voyez vous sentez que votre cœur s'emballe…

Sauf que la communication «verbale», ça coince et ne colle pas.

 

Vous ne vous comprenez pas et tout vous agace chez l'autre.

Autant ses différences vous insupportent que sa vision de la vie

qui est à l'antipode de la votre.

 

La relation est parfois si intense que parfois,

vous avez l'impression d'avoir le cerveau retourné

voire même complètement brûlé.

 

Les disputes s’enchaînent toutes plus énergivores et plus terribles

les unes que les autres et la fin de l'histoire finit 

à l'usure par tomber.

 

Paradoxalement, vous ressentez un grand besoin de vous retrouver

et que cela fait du bien au final quand tout cela s'arrête.

 

 

√ L'amour «narcissique»

Notre double, notre miroir en fait.

La personne est tout comme vous et à travers elle,

elle vous conforte dans ce que vous êtes et vous aimez.

 

Bref, à travers elle, ni plus ni moins, vous vous rengorgez

et vous vous aimez.

 

Reflet trompeur...

Attention donc à ce genre d'amour, de personne.

 

Tout simplement parce que cette situation vous lassera bien vite.

 

Vous risquez d'être rapidement déçu(e) lorsqu'au

moment inévitable, vous réaliserez l'erreur de casting.

Que vous percuterez ! 

Parce qu'elle sera bien différente de ce que vous pensiez.

 

L'ennui aussi est patent dans ce genre de relation

car vous aurez le dominant, le dessus sur elle

et elle finira sans doute par tout bonnement

vous exaspérer ou vous gonfler tout court.

 

Seul mot d'ordre est de vous dire et surtout vous convaincre

que vous êtes une personne extraordinaire

et que vous n'avez besoin d'aucune femme,

d'aucun homme pour vous le confirmer.

 

Ayez confiance en vous, travaillez votre estime de vous

et le reste suivra lorsque vous serez prêt(e) à le vivre.

 

 

√ L'amour «responsabilité»

Curieuse relation que voilà encore une fois.

 

On se sent responsable vis à vis de l'autre

car on la trouve «si gentille» à s'en culpabiliser

de ne pas savoir l'aimer pleinement.

Sauf que ce n'est pas votre mission de vie.

 

Alors vouloir rendre heureux une personne n'est pas forcément

de l'amour dans ce sens là car nous devons l'être tout autant !

Là oui le bonheur devient le bonheur à deux.

 

Si vous en arrivez à vous dire «Je ne peux pas la quitter

car elle trop gentille pour moi»

Faux, vous avez tout faux !

 

Encore heureux qu'il existe des personnes gentilles

et c'est tant mieux.

 

Sauf que vous prenez l'équation dans le mauvais sens.

Il faut au contraire vous dire qu'en revanche,

il vous manque certaines choses avec cette personne

comme par exemple du répondant,

du caractère ou de l'humour ;

Ce qui explique que vous ne voyez

que sa gentillesse et le vide autour.

 

L'amour n'est pas de la charité.

Des personnes gentilles donc il en reste encore plein sur cette terre.

Ce n'est donc pas déterminant pour tomber «en amour»

sinon ce serait trop simple.

 

 

√ L'amour «dépendant»

Autrement dit, l'addiction amoureuse…

Le pire de tout car ce n'est pas de l'amour mais une obsession

qui nous détourne d'un vrai problème.

 

Un problème dont il faut déterminer l'origine pour pouvoir

s'en libérer et reprendre le contrôle de notre vie.

Elle peut trouver sa source dans un traumatisme de l'enfance.

 

Bien évidemment, vous pouvez vivre sans la personne !

Il ne manquerait plus que cela.

 

Vous êtes une personne accomplie et cela, sans l'aide d'une autre ;

Indépendamment que vous soyez en couple,

vous restez cette personne accomplie, à part entière,

qui a ses propres rêves, sa vie sociale.

 

 

Alors comment s'y retrouver

dans tout cela me direz-vous ?

 

Tout en sachant qu'il est normal de ressentir des doutes

surtout au tout début de la relation, donc de se poser mille questions;

il faut aussi être prêt à vouloir construire une relation,

se donner les moyens et être en capacité "honnête" de la construire.

 

Aujourd'hui, beaucoup de personnes se séparent

car elles attendent de l'autre qu'elles les rendent heureux.

Sauf à en oublier que pour aimer,

il faut s'aimer soi avant toute chose !

 

Alors ne perdez pas de vue que si vous vous posez

constamment la question

«Est ce que je suis amoureux(se) ou pas?»,

eh bien il est probable que vous ne l'aimez pas véritablement…

 

Pour la simple et bonne raison que l'amour, le vrai,

ne nécessite pas de devoir s'en convaincre

et ne soulève aucune question...

 

On le sait, c'est tout.

Sans pourtant savoir l'expliquer.

Et c'est en cela qu'on le reconnaît.

 

 

© - 2016 - On ne joue pas avec les sentiments

 

 

 

 Pique-32.png Thématiques Existentielles - Les Sentiments  Pique-32.png


 


14/05/2016
0 Poster un commentaire