APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

La part manquante - Christian Bobin


La part manquante - Christian Bobin


43b27e4e66f7039331eb8a8a61a48c45.gif

 

 

 

Ce qu’on apprend dans les livres, c'est-à-dire « je vous aime ».

Il faut d’abord dire « je ».

C’est difficile.

C’est comme se perdre dans la forêt, loin des chemins.

C’est comme sortir de la maladie,

de la maladie des vies impersonnelles,

des vies tuées.

 

 

Ensuite, il faut dire « vous ».

La souffrance peut aider.

La souffrance d’un bonheur, la jalousie, le froid,

la candeur d’une saison sur la vitre du sang.

Tout peut aider en un sens à dire « vous ».

Tout ce qui manque et qui est là, sous les yeux,

dans l’absence abondante.

 

 

Enfin, il faut dire « aime ».

C’est vers la fin des temps déjà.

Cela ne peut être dit qu’à condition de ne pas l’être.

La dernière lettre est muette.

Elle s’efface dans le souffle.

Elle s’en va comme l’air bleu sur la page, dans la gorge.

« Je vous aime ».

Sujet, verbe, complément.

Ce qu’on apprend dans les livres, c’est la grammaire du silence, la leçon de lumière.

Il faut du temps pour apprendre.

Il faut tellement de temps pour s’atteindre.

 

♥ Christian Bobin ♥

 

 

 

 

84166etoile.gif Les Intemporels 84166etoile.gif

 


09/04/2016
0 Poster un commentaire