APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

Les petites choses


Les Petites Choses

Un jour, tu rencontres quelqu’un et c’est juste dément : « La Relation », peut-être même bien l’amour. Celle "inespérée" que tu as tant priée sans pourtant réellement plus y croire tellement tu as été déçu par la vie.

 

Tu le sais qu’il y a quelque chose, c’est en toi et plus fort que Toi.

Plus t’es loin et plus tu te sens rempli de la personne.

Tu apprends de nouveau à être vivant, tu te sens entouré et bon sang que ça fait du bien de ne plus se sentir seul et commencer simplement à exister

dans les yeux de quelqu’un.

Puis d’un coup, en quelques minutes, tout éclate.

 

T’as sûrement une bonne raison hein ??

Si si, je te promets que tu le sais pourquoi ça foire…

du moins au moment où ça arrive.

 

Je te parle pas de trahisons, des poignards plantés dans ton dos, non je te parle des conneries, des simples et des stupides conneries comme des mots,

des échanges, des non dits en suspens …

 

Tu vois celles qui déclenchent tout et qui s’en vont, tel un coup de vent…

Tellement rapides qu’elles foutent le bordel et qu’au final, tu ne te rappelles même plus à la base ce qui s’est réellement passé.

 

Tu ne peux voir que le vide autour de toi, le manque, le silence, le poids à l'intérieur de toi et tu restes là, avec tes pensées à gamberger même si tu prétends

le contraire et être bien plus fort que cela.

 

Tu sais très bien que tu ne mettras pas ta fierté de côté, tu ne franchiras pas

le pas pour ton sacro saint égo…

 

C’est tellement mieux de s’accrocher à ce qu’on pense « être une bonne raison » de se disputer ou de fermer la parenthèse.

 

« La plupart du temps, les gens brisent leurs relations pour les mauvaises raisons. Ils ont laissé les petites choses déchirer

ce qu’ils avaient de plus beau. »

 

Parfois, j’ose imaginer qu’il y a partout des gens qui pensent, qui se souviennent, qui ressentent un manque, qui regrettent certaines choses, ces mêmes personnes qui se raccrochent à leur fierté comme à une bouée de sauvetage.

 

Parfois, ça remarche d’une façon ou d’une autre.

Certains se reparlent tentant de faire comme si de rien n’était, certains se recroisent un beau jour en pensant qu’il s’agit d’une seconde chance, certains réussissent tant bien que mal à ravaler leur fierté et puis, il y a les autres qui perdent du temps,

temps qu’ils ne rattraperont jamais.

 

Ils préfèrent oublier, zapper « une fois pour toutes » sans avoir pris la peine d'écouter l'autre ou pour des broutilles. Bref passer à autre chose, pour au bout du compte peut être rencontrer de nouvelles personnes avec qui ce même scénario se reproduira et sera empreint de l'écho de l’expérience précédente.

 

Parce qu’au final, c’est ça la vie.

Ce sont des rencontres et des rencontres par centaines ou par milliers dont 20% fonctionnent le temps d’une vie et 80% se déplacent au gré du vent par manque de volonté, de discernement ou par « consommation compulsive »

reflet d’un système paradoxal aux sentiments…

 

Ton égo est il plus important pour préférer se planquer et macérer dans les 80% qui merdent désespérément faute de permettre dans tout son sens ce que chacun

de nous espère ou attend ?

Quelle est donc l’importance que tu donnes à ta relation

et surtout le sens de ta vie ?

 

© - 2015 - On ne joue pas avec les sentiments

 

12004094_481567608680869_2656204686237519176_n.jpg

 

Pique-32.png Thématiques Existentielles - Les Sentiments Pique-32.png


12/09/2015
0 Poster un commentaire