APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

L'indécision face au choix


© - 2016 - La libre-pensée : L'indécision face au choix

bloggif_568e506597c37.gif

 

« La principale raison pour laquelle les gens n’ont pas ce qu’ils veulent, c’est parce qu’ils ne savent

pas ce qu’ils veulent. »

♥ T Harv Eker ♥

 

 

L’indécision peut se révéler terrible pour celui qui

doit en vivre les conséquences.

 

Mais qu’est-ce que l’indécision sinon « qu’une incertitude ou l’état d’une personne qui ne sait pas prendre une décision ? ».

 

Beaucoup de personnes ne savent pas ce qu’elles veulent

car elles sont mal à l’aise de devoir faire un choix.

Mais plutôt la peur de devoir faire un choix et

d’assumer les conséquences de ce choix.

Comment alors, pour elles, se projeter dans l’avenir

une fois leur acte posé ?

 

Les pires restent celles qui ne sont pas sûres de leurs sentiments,

qui s’enlisent dans les non-dits et qui entraînent ainsi dans le temps

une autre vouée, tôt ou tard, à un abandon cinglant.

 

"Si tu hésites entre moi et une autre personne,

ne me choisis pas..."

 

D’autres se grisent dans le compulsif.

Elles veulent posséder et consommer sans cesse à en oublier l’essentiel. Elles voient avec leurs yeux au détriment du cœur…

 

La raison de ne pas savoir ce qu’elles cherchent, sous ce voile, est une quête désespérée pour combler le manque d’amour.

L’accessoire ne sert ainsi qu’en substitution mais il est tellement éphémère dans la satisfaction, aussitôt obtenu après avoir été quelque fois si longtemps convoité, qu’il en demande d’autres.

Il devient même pour certaines une véritable addiction.

Le sentiment irraisonné en elles d’un besoin de s’approprier « quelque chose » finit toujours par se dérober

car cela ne fonctionne pas et occulte l’essentiel.

 

 

Rien ne remplace l’amour, d’être aimé et le besoin d’aimer.

 

Enfin, l’un des grands principes des échanges humains veut qu’on ne doit pas donner plus que l’autre n’est disposé à rendre,

faute de quoi il se sent contraint.

 

Bien qu’on ait soif d’une relation vraie, entière, où l’on pourrait tout dire à l’autre, et attendre en retour qu’il en fasse de même serait pour beaucoup d’entre nous la preuve d’un amour véritable.

 

La seule clé tient en une phrase :

Écouter ne veut pas dire entendre mais comprendre.

 

Ainsi, être en capacité de comprendre les sentiments et les points de vue de l’autre, et pouvoir donner les siens semblent,

sur la forme, un bon échange.

Mais point trop n’en faut car il est nécessaire aussi, sur le fond, que chacun puisse conserver « un jardin secret », une non dépendance réciproque, faute de quoi la relation peut devenir étouffante et générer l’indécision chez l’autre, tenté parfois même d’aller respirer ailleurs.

 

Rien n’est donc jamais acquis.

Tout est toujours à faire, et pour que le charme opère, dans le temps, il est bon et nécessaire d’apprendre à se renouveler

et surprendre l’autre...

 

Mais, celles qui sont sincèrement à plaindre et qui souffrent le plus, sont les porteuses en elles d’une pathologie non résolue, car elles finissent toujours par perdre ce qu'elles ont sous leurs yeux.

 

© - 2016 – VP - On ne joue pas avec les sentiments

Tous droits réservés

 

 


07/01/2016
1 Poster un commentaire