APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

Qu'il est désolant


© - 2016 - Qu'il est désolant

23cfdc12bdd2e14fe0356e1d5b4ba3d3.gif

 

Qu’il est désolant…

Quand le travail devient ta seule raison "d’oublier".

Quand le chagrin, de ton cœur déchiré, te brise tout entier.

Quand le vide de l’absence ne se comble jamais.

Quand de l’intérieur, tu te sens comme toute recroquevillée

Rongée de dégoût, sans plus aucune envie de parler.

 

Qu’il est désolant…

Quand il n’y a que souffrance.

Plus rien alors n’a d’importance.

Vivre pourquoi faire ?

Si ce n’est que pour déplaire.

Quand tes larmes coulent sans pouvoir écoper

D’un trop plein du cœur qui ne veut plus rien donner.

Déception cruelle. Sourires déguisés.

Confiance amère s’en est allée.

 

Qu’il est désolant...

Quand une balle n'a pas suffi. Il a fallu que tu reviennes.

Pour achever mon cœur, il t'en fallait bien une deuxième.

Pilules et pansements me téléportent hors du thème

Mais me rappellent ô combien n’être plus la même.

Ma seule erreur fut d’avoir dit « Je t’aime ».

 

Qu’il est désolant...

De n’être plus rien tant je suis figée. J’ai le cœur déflagré.

Quelque chose en moi a explosé et n’attend plus.

Les mots ne suffisent plus. Vidée, je ne peux plus.

En éclats mon âme, elle aussi, s’est faite voler

Rappelant constamment le mal que tu lui as fait.

 

 « Bousillé, hors de portée, je me suis caché... »

dit le Cœur bel et bien marié

 

© - 2016 - VP - On ne joue pas avec les sentiments

Tous droits réservés

 

Coeur-48.png Réflexion - COPYRIGHT Coeur-48.png


03/02/2016
0 Poster un commentaire