APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

La libération émotionnelle


© - 2016 - La libre-pensée : La libération émotionnelle

c5038f01857772c7494f6df2869ad5fc.gif

 

« L’homme détaché écrit le testament du bonheur

le jour même de sa naissance. »

♥ Vladimir Jankélévitch ♥

 

 

Une citation un peu déroutante que j’ai choisie

pour laisser courir ma libre pensée d’aujourd’hui.

 

Autrement dit « Prendre de la hauteur » pour un détachement

et une libération émotionnelle afin de vivre

pleinement sa vie et alimenter son bonheur.

 

Toujours en option : Avec ou sans musique,

c’est vous qui choisissez.

Elle démarre automatiquement.

Le Player est juste en fin de l’article…

 

 

Aussi surprenant que cela puisse paraître, même si cela évoque

une certaine froideur, le fait de se détacher suppose

au contraire un grand respect pour soi

que l’on devrait tous à un moment donné privilégier.

 

Être détaché cela n’a rien à voir au fait de détruire

tout lien affectif avec ceux que nous aimons

et ce n’est pas non plus se défaire

de ce qui compte pour nous.

 

Prendre de la hauteur et se détacher face aux évènements,

c’est se donner au contraire la possibilité de vivre

en accord avec nos besoins pour ne plus en être dépendant.

 

Mais en pratique, me direz-vous,

comment faire ?

 

√ D’abord, il faut apprendre à être responsable

(de vous-même bien évidemment)

Pour se détacher, vous devez apprendre

à en prendre conscience.

Votre bonheur ne dépend pas des autres.

Ne vous laissez pas convaincre que pour être heureux,

il faut nécessairement être en couple

ou d’être reconnu dans vos actes vis-à-vis de votre famille.

 

Si votre satisfaction se régit uniquement à cela

alors vous n’en ressentirez que souffrance.

Pourquoi ?

Parce que vous serez tout simplement dépendant…

 

Comme le disait très justement Jean-Jacques Rousseau :

 « Il faut cultiver son propre jardin. »

 

Bien évidemment, il y a des tas de façon d’interpréter cette phrase

mais en ce qui me concerne, je la conçois surtout sur le fait

d’être responsable de notre vie, de notre bonheur.

Vous êtes responsable de votre chemin, de vos choix,

de vos décisions et de leurs conséquences.

 

Ce qui veut dire que vous ne devez jamais permettre

de laisser choisir à votre place ou de dépendre de quelqu’un d’autre.

 

L'Homme ne se réalise vraiment que

s'il est capable de penser et d'agir en conséquence.

Penser et Agir pour subvenir à ses besoins naturels et nécessaires.

 

 

√ Apprenez également à arrêter le temps

sur l’instant, le présent.

Concentrez-vous à le vivre pleinement.

Rien que cela et uniquement cela car il est la clé.

 

Vous ne pouvez pas le maitriser car tout évolue constamment.

Mais un instant peut être à lui seul une vie

selon le choix que vous en ferez.

 

La vie reprend toujours ses droits quelque soit

l’évènement traversé.

Il faut donc assumer cette réalité.

Même si celui-ci est lié à un traumatisme, un échec, une perte…

Ne vous laissez pas envahir par le passé qui régit lui aussi votre présent.

Il est telle une ancre oxydée de votre passé qui vous tire vers le fond.

 

Apprenez à vous détacher en assumant,

en acceptant voire aussi en pardonnant

pour vous libérer et ne plus vous infliger double peine.

Votre bonheur, votre plénitude en dépendent.

 

« Il faut essayer de conduire sa vie de telle façon

qu’on puisse se permettre d’en être détaché.

C’est le plus précieux de tous les luxes. »

♥ William Inge ♥

 

Votre vraie chance est dans l’instant

« ici et maintenant » et pas ailleurs…

 

Ne vivez pas dans cette attente illusoire qui vous mange,

sans état d’âme, votre temps et vous empêche

de vivre pleinement vos besoins.

 

 

√ La liberté, alors elle, vous devez la respecter autant

pour les autres que la revendiquer pour vous.

 

« Exister, c’est se dresser, se détacher de l’arrière plan.

Vous ne pensez pas, vous n’existez pas vraiment

si vous n’êtes pas prêts à risquer jusqu’à votre équilibre

dans le jugement de votre existence. »

♥ Frank Herbert ♥

 

 

Ce n’est pas parce ce qu’on est libre qu’on ne sait pas aimer

ni se donner entièrement à une personne dans l’amour.

Bien au contraire, il faut juste savoir aimer et aussi savoir recevoir.

 

Bien que le détachement puisse être considéré

comme une forme d’indifférence, c’est surtout

ne jamais prendre sur vous la vie des autres

et vous en sortir responsable.

 

A contrario, les autres ne doivent jamais vous imposer

leurs attentes, leurs astreintes ou chaines personnelles

bref, leurs choix.

 

Ou alors, vous n’aurez que des problèmes et par ricochet,

un sentiment de mal être, de souffrance.

 

La dépendance est comme un bracelet électronique.

 

Vous êtes constamment menotter et votre croissance émotionnelle

reste au point mort.

 

Il faut sortir vous en libérer et sortir confiant

de votre zone de confort pour découvrir.

Si votre bateau reste toujours à quai par « sécurité »,

vous ne vivrez jamais rien mais surtout vous ne découvrirez

jamais vos limites.

 

Votre potentiel est inestimable si vous croyez en vous,

si vous « permettez ».

Détachez vous, écoutez vous et rien que vous.

 

Ceux qui sont faits pour être avec vous resteront car ils trouveront naturellement leur place selon leur propre liberté, leur propre choix.

  

√ Vous devez enfin accepter que tout change continuellement : l’environnement, les gens, les amis, les voisins …

Car dans la vie rien n’est éternel.

Pas même vous car vous êtes en constante évolution

même si vous pensez certains jours

que rien ne bouge dans votre vie.

 

Tout cela fait partie de l’ordre des choses et il faut l’accepter

pour accroitre ainsi votre force et votre capacité d’aimer.

 

Cultivez sans relâche votre jardin

en apprenant d’abord à vous aimer

et exploitez la confiance qui est en vous

et qui ne demande qu'à sortir.

 

Le détachement implique cela pour mieux profiter de vos besoins

et ainsi les concrétiser dans l’instant présent

car demain n’existe pas encore.

Ne vivez pas dans l’utopie.

 

Alors, n’oubliez pas d’être détaché pour toujours prendre

de la hauteur et conserver le contrôle de ce que vous vivez.

 

Écrivez-le s’il le faut sur votre plus joli miroir

pour le lire chaque matin.

Je suis la première à l'avoir fait ...

 

Et enfin, ne laissez pas votre esprit prendre le pouvoir :

il est bien trop avide de liberté et systématiquement,

il demeure vagabond et en avance sur vous.

 

Faites en sorte qu’il ne vous devance plus

mais vous accompagne synchronisé à vos propres pas,

à vos propres choix.

 

Le sablier du temps a été bel et bien

déclenché le jour de votre naissance.

 

 

Ne perdez plus d’énergie à vous focaliser sur un futur

car votre vie est là, de suite dans la réalité …

entre vos mains, consciente avec tout votre esprit détaché

de vos chaines pour devenir enfin acteur de votre vie

et écrire le testament de votre bonheur.

 

 

veronique-plus.gif

 

© - 2016 - VP - On ne joue pas avec les sentiments

Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

 

 

 


07/05/2016
1 Poster un commentaire