APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

Est-ce une bonne idée de se remettre avec son EX ?


Est-ce une bonne idée de se remettre avec son EX ?

3094170119_1_5_3JUKqLA2.gif

 

 

Soulevé par un membre inscrit sur le site

qui se trouve confronté à cette situation actuellement,

et ne sachant pas quelle décision prendre,

alors pour en avoir échangé ensemble, 

j’ai considéré qu’il serait intéressant

d’aborder ce sujet "brûlant" aujourd’hui sur le site.

 

 

 

Alors cette question, la voici :

 

 

Selon vous, est-ce une bonne idée

de se remettre avec son EX ?

 

 

De replonger après être parfois passé(e) à autre chose ?

D’avoir réussi et fait du chemin seul(e) ?

Après avoir surmonté la fameuse étape dite de deuil ?

 

 

Eh bien, je dirai "Quand on a le cœur qui perd la tête" qu’il est,

en préalable, essentiel de se rappeler ce pourquoi

vous en étiez surtout tous les deux arrivés là !

En quelques mots, les raisons de cet échec.

Les fameux constats.

Qui a quitté l’autre ?

Qui a fait quoi et pourquoi ?

 

 

Bon oui, si l’autre vous malmenait,

vous frappait ou vous trompait régulièrement,

effectivement, il y avait matière à partir.

 

 

Je dis partir et non fuir car partir,

c'est une décision réfléchie.

Fuir a une toute autre connotation.

Il sous entend l'urgence et qu'on peut

ou doit le faire par survie.

A ce moment là, on ne réfléchit pas toujours,

on est sous l'emprise de l'émotion voire de la peur

et donc tout se bouscule dans notre esprit.

 

 

De ce fait (ou dans ces conditions),

pensez-vous vraiment pouvoir y revenir ?

 

 

Pensez-vous lui donner "encore" tout le bénéfice

d’un compteur remis à neuf juste au titre

de ces quelques années passées loin l’un de l’autre ?


Pensez-vous surtout avoir véritablement effacé

(et complètement) la fameuse ardoise ?

 

Pensez-vous pouvoir et lui avoir tout pardonné ?

 

Pensez-vous pouvoir être de nouveau avec lui

en totale sérénité et confiance ?

 

 

Ça fait effectivement beaucoup de questions à se poser

mais la politique dite de l’autruche face à celles-ci

ne serait pas non plus bonne conseillère

pour un éventuel avenir ensemble.

 

 

"Pour quelques minutes d'extase,

il te faudra en payer le prix qui te coûtera bien davantage

que ce que tu as ressenti..."

 

 

On a qu'une vie.

Le but est d'avancer et non de stagner ou reculer.

 

 

Il est malheureusement des raisons "insurmontables"

ou des caractères, je dirai "incompatibles" qui,

en dépit de votre bonne volonté, ne mèneront jamais nulle part.

Au contraire, le moindre nouveau raté

ne s’en trouvera que plus violent car du "dossier inconscient",

il se peut qu'il en reste enfoui en soi.

Sauf que cette fois, il vous sera clairement reproché

d’avoir voulu remettre le couvert !

Bref, ce sera de votre faute !

 

 

Entre le cœur et l’esprit,

il y a malheureusement tout un monde…

 

 

Alors, prenons un exemple

d'une séparation sur fond d'addictions.

 

 

L'un des deux était au moment de votre relation

foncièrement amoureux de la bouteille

et cela était devenu un réel problème

dans votre couple, votre famille.

Aujourd'hui, cet autre croise de nouveau votre route.

Il vous dit qu'il vous aime toujours bien sûr,

qu'il n'a pas réussi à totalement vous oublier

et que bien évidemment, il a réussi à s'en sortir ...

Bien très bien même !

Mais concrètement, ça veut dire quoi ?

En effet, il ne peut se prévaloir que de le dire.

Encore faut-il effectivement qu'il puisse vous le prouver.

Et ce n'est pas à vous de lui demander des preuves.

Non et Non !

 

Mais pourquoi ?

Eh bien voyez-vous mes Anges,

il n'y a rien de pire que de devoir

donner un ultimatum à l’autre…

Inversons les rôles, ça vous plairait à vous

qu'on vous fixe des conditions ou que l’on vous demande

de suite de vous justifier ?

Le regard porté sur vous en dirait long.

La confiance serait de suite égratignée.

 

 

Une relation ne peut pas fonctionner ainsi

sur de telles conditions, autrement dit des obligations

dans un sens comme dans un autre.

L'autre se sent obligé voire tenu de faire.

Rien de naturel ni de positif là-dedans.

La relation doit au contraire couler de source,

rester aérienne dans son fonctionnement

et dans le flux spontané des échanges.

 

 

Donc si cet autre vous dit qu'il a réussi à s'en sortir

ou qu'il fait tout pour s'en sortir,

il va naturellement vous en parler,

vous associer à son combat et/ou à ses démarches.

 

La transparence spontanée est l'une des clés

de la communication dans une relation.

Cet autre qui avait, au moment de votre séparation,

un problème va ainsi enlever devant vous sa carapace

et reconnaître, admettre, dans ce partage son problème.

C’est un sacré pas vers l'autre...

 

 

Prenons un autre exemple.

Parlons maintenant d’une séparation

sur fond de jalousie.

 

 

Bien évidemment, il y a jalousie et jalousie.

D’abord, ne surtout pas confondre la jalousie

uniquement basée sur la réussite

par exemple du conjoint

(réussite professionnelle, un salaire plus important etc...).

 

Je parle ici de la jalousie maladive.

Mais là aussi, attention,

elle peut être différente dans sa source.

Je m’explique.

 

La jalousie maladive, c’est une maladie d'abord.

C'est une recherche permanente

"dans la chasse de l’indice" qui viendrait confirmer

des doutes sur l’infidélité de l’autre…

 

Cette quête permanente sur fond de suspicion

est des plus toxiques car elle empoisonne à petit feu le couple.

Celui qui en souffre vit un véritable enfer

et l’autre qui la subit n'a plus de vie et s'épuise.

 

Le problème vient bien sûr de la personne

qui ne sait pas avoir confiance.

Cela peut être dû à une précédente relation,

une blessure non guérie mais il n’y a pas que cette raison-là.

La personne a surtout un problème de confiance "en soi".

Le regard qu'elle a sur soi.

Elle se trouve souvent aussi et malheureusement

en dépendance affective…

La dépendance affective n'est hélas pas de l'amour.

 

Mais, il y a également une autre jalousie

qui est bien plus sordide et insidieuse de celui qui la pratique.

Celle qui a aussi les traits troublants

d'une jalousie maladive et insupportable envers l'autre.

Je m'explique.


L'autre vous demande constamment des comptes

et/ou de vous justifier dans ce que vous faîtes

ou ce qu'il pense avoir vu ou interprété.

Il vous suspecte de tout et en tout.

Il ira même jusqu'à vous faire passer aux yeux des autres

et surtout à ceux qui l'écoutent

pour une personne de peu de confiance.

Il se présente en victime bien évidemment si séparation. 

Un seul son de voix ne fera jamais une vérité en soi !

 

 

"Je ne suis pas ce que tu penses de moi.

Tu es ce que tu penses de moi !"

 

 

Il se montre jaloux parce qu'il est lui même infidèle !

Il sait ce qu'il est capable de vous faire.

 Alors ce qu'il fait derrière votre dos,

il vous imagine lui faire et pire, ses pulsions,

il vous les attribue !

 

C'est moche n'est ce pas ?

Surtout pour la personne en face

qui passe son temps à tenter de comprendre ce qui lui arrive

et qui essaie vainement de se justifier sur un "existe pas".

Eh oui, c'est peine perdue car tout se passe

de l'autre côté et à son insu !

 

Bien sûr, je ne vous apprends rien.

Les années ont la fâcheuse tendance à édulcorer

généreusement certaines situations qui, sur le moment,

semblaient pourtant insurmontables et ont d’ailleurs

donné lieu à une séparation quelque fois des plus brutales,

violentes voire déchirantes et conflictuelles !

 

 

On sait qu’une séparation par nature

est statistiquement loin d’être une sinécure.

D’ailleurs et souvent mes Anges, lors des ruptures,

il se dit des choses abominables, souvent cruelles et injustes,

qui peuvent dépasser allégrement toutes les pensées.

 

Le but de ces mots lapidaires étant bien évidemment

de faire mal et en guerre déclarée, la bête blessée est,

toutes vannes ouvertes, lâchée !

Le problème, c’est que les mots justement ont été

et resteront dits…

Les mots font mal.

 

 

Quand on se dispute avec l'autre, la douleur et la colère

s'enfouissent en nous et y demeurent parfois

laissant apparaître aussi le ressentiment.

Mais certaines paroles font hélas plus de mal et de dégâts

que des coups parfois reçus.

Une plaie ouverte se soigne car elle se voit.

Une plaie intérieure, il en va hélas autrement

parce qu'il arrive surtout que des personnes sensibles

n’ont pas une estime d’elle à la hauteur des attaques

qui vont foncièrement les abîmer voire les détruire.

 

Alors, elles se déconnectent de ce qui a pu se passer auparavant

ou de ce qui pourrait arriver à l'avenir

et elles restent coincées dans cette situation inconfortable.

Difficile alors dans ces conditions d’oublier

sauf de souffrir d’Alzheimer,

ce que je ne vous souhaite pas !

 

Et si par malheur ces personnes ne font rien

pour s'en débarrasser, cette douleur et cette colère

peuvent grandir si bien qu'elles abriteront de fait un montre

en elles qui n'aura de cesse de prendre de l'ampleur

et empoisonner leur vie.

Ce monstre prendra jour après jour le contrôle de leur vie

comme de leur avenir.

 

Généralement, ce sont les personnes les plus hypersensibles

qui seront les plus touchées car à fleur de peau,

elles vivent à fond leur colère et leur douleur

"dans l'émotion exacerbée" n'ayant pas appris

à les exprimer de manière appropriée.

 

Il y a donc cet autre qui est devenu littéralement

à un moment donné ou dans certaines situations

par des paroles ou des actes "l’ennemi".

Cet autre après avoir pourtant été adulé par l'esprit,

admiré, aimé d’amour et d’adoration.

Alors oui vraiment que s’est-il passé

pour en être arrivés tous deux, là ?

 

C'est en cela qu'il convient nécessairement de s’en rappeler

 et ce, sans le moindre affect !

Parce que l’expérience, pour bon nombre d’entre nous,

démontre combien il n’y a rien de pire ou de plus faussé

que de prendre une décision impulsive de cœur

sans y réfléchir clairement avec toute sa tête pour toile de fond.

 

Il est en effet moindre grave de perdre

que de se perdre…

 

 

D’où alors, la nécessité lorsqu’on se retrouve face à son passé

et ce, quelques soient les conditions, de bien veiller à rester lucide,

d’être en capacité de prendre "détaché"  de la hauteur

pour mesurer ce que l’on est en train de gamberger !

Se prendre une nouvelle raclée est effectivement à éviter !

 

Quand on fait le choix de recommencer,

il faut en assumer toute la responsabilité et les conséquences

car ce ne sera plus considéré comme une erreur cette fois

mais bien une volonté, une demande affirmée.

 

Ainsi, quand on a fait le deuil d’une relation,

quand on a même tenté autre chose avec quelqu’un d’autre

ou plusieurs autres (aujourd’hui tout le monde sait que

c’est hyper compliqué sur le long terme),

est-ce possible alors de fantasmer sur elle de nouveau ?

 

Eh bien…oui.

Oui, c’est vrai,

il arrive que certains couples se reforment pour revenir

au fameux point "connu".

Parce que c’est rassurant voire confortable.

C’est d’ailleurs souvent plus simple qu’au début

car on connaît déjà les qualités comme les défauts de l’autre.

Et au fond, on a surtout l’impression bizarre

que tout est enfin redevenu "normal", que tout est rentré dans l'ordre.

La fameuse zone de confort et respirable ainsi retrouvée.

 

Pour autant, la question qu’il convient de se poser

derrière cette "envie" est de savoir si celle-ci

ne cacherait elle pas plutôt une peur ?

Eh oui…La peur inavouée d’être seul(e) !

 

D’où l’importance de bien faire la différence

entre un manque affectif qui vous ramène à cette envie

de retrouver votre ex (un partenaire que vous idéalisez par les souvenirs,

que vous trouvez du coup rassurant et réconfortant)

et l’envie mûrement réfléchie de vous lancer

dans une nouvelle histoire avec lui.

 

Les questions préalables que je vous invite

impérativement à vous poser sont donc celles-ci :

 

√ Ressentez-vous de l’angoisse d’être seul(e) ?

√ Avez-vous le sentiment de vous ennuyer seul(e) ?

√ Avez-vous peur de vieillir seul(e) ?

√ Êtes-vous littéralement en panique

par l’idée de rencontrer quelqu’un de nouveau ?

 

Voilà le cadre est posé.

Ce pourquoi, vous comprenez maintenant

qu'il faut être apte de bien différencier le besoin maladif

de se remémorer le passé et d’y vivre,

de le faire vivre en boucle et s’y complaire,

d’être nostalgique par la relation antérieure

ou d'aller vers le choix libre et lucide de vouloir véritablement

retomber amoureux (se) de l’autre !

 

Eh oui…parce qu’il y a des personnes

qui sont tournées vers le passé et après un échec amoureux,

elles ont peur de repartir à la découverte de l’amour.

Elles doutent de tout et n’y croient plus.

C’est en effet pour elles prendre le risque de faire

de nouveau confiance après une déception

voire une blessure tellement profonde qu’elles bloquent

toute possibilité à aller vers une autre personne.

Autrement dit, elles n’arrivent plus à se projeter

et verrouillent inconsciemment tout accès.

Sans parler encore de la fameuse estime de soi,

citée plus haut, qu’il aura peut-être fallu

retravailler pour elles suite à tout cela.

 

Mazouz Hacène a dit :

"La déception est une confiance brisée

sur laquelle on a bâti un espoir envolé

laissant derrière lui regrets, tristesse et indignation."

 

 

Et l’ego, lui aussi, il faut en parler.

Ah l’ego mes Anges !

Ben oui, il peut nous jouer des sacrés tours

et fausser puérilement notre champ de vision !

Pourquoi ?

 

Eh bien savoir l’autre en couple peut aussi alimenter

un besoin irraisonné de vouloir à tout prix le récupérer.

On ne le supporte pas !

On ne l’accepte pas !

C'est vrai, comment peut-il aimer quelqu’un d’autre que moi ?

Et si vite la relation à peine terminée ?!

 

Certaines personnes, c’est incroyable, ont effectivement

cette faculté de rebondir très vite !

Plus les hommes que les femmes d’ailleurs.

Mais, entre nous, pas toujours pour les bonnes raisons,

je vous assure…

 

C’est juste une façon pour elles de se rassurer,

de rengorger leur ego blessé d’où souvent l’immersion

des fameuses relations kleenex ou relais qui sont, elles-mêmes,

vouées à l’échec, le temps pour elles de rebondir !

Oui je confirme, c’est moche surtout pour les personnes

qui auront le malheur de les croiser…

 

Alors bref, si cela arrive dans cette perspective, s’il revenait,

ce serait peut-être pour réaliser que tout compte fait

c’était avant tout pour soi, qu’on voulait égoïstement et jalousement

se rassurer mais que l’autre sitôt revenu n’aurait très vite plus d’attrait.

L’ego, l'orgueil blessé, oui…oui,

il faut donc y penser.

 

 

Alors, j'en reviens à la question source

qui est de construire un "nouveau couple" avec son EX,

Est-ce possible avec un passé commun ?

 

D’abord, il existe un exercice ludique que je vous conseille

pour mettre vos idées au clair qui est celui de lister

les raisons réciproques qui vous font envie

de vouloir être de nouveau ensemble.

La communication est importante, ne l’oublions pas.

 

En parallèle, vous pouvez aussi remplir un tableau

où vous listerez les qualités et les défauts qui "de souvenirs"

vous étaient insupportables ou à contrario adorables.

On fait un état des lieux, un diagnostic !

 

Vous l’avez compris, vous devez donc vous demander pourquoi,

aujourd’hui, vous en êtes de nouveau là.

A vous projeter sur un possible retour en arrière !

 

Est-ce bien de l’amour ?

Du désir "câlins-réconfort" ou

du désir "confort-matériel" retrouvé ?

 

Pourtant, parfois, on a besoin de se quitter

pour mieux se retrouver.

On a besoin de vivre d’autres expériences

pour prendre conscience…

pour savoir apprécier.

Réaliser que tout compte fait…

 

La vie est faite, au travers des épreuves, de choix

et forcément, un choix implique de renoncer à un autre.

Par l’erreur, on apprend aussi des autres

mais surtout de soi et sur soi !

 

Bon et concrètement ?

Il est certain que vous n’êtes plus comme vous vous êtes connus

car de l’eau a coulé sous les ponts chacun de votre côté

depuis votre 1ère rencontre voire votre séparation.

Et c’est tant mieux ! 

Il n’y a que les cons qui ne changent pas !

Vous avez vieilli, mûri en mois, en années peut être

et vous avez donc évolué séparément.

Et là aussi, c'est tant mieux !

 

Il va ainsi falloir réapprendre curieusement à vous connaître.

Eh oui…Une situation telle que vous l’avez connue

ne sera plus exactement pareille aujourd’hui.

Certains paramètres seront nouveaux et auront de fait

aujourd'hui de l’importance.

 

Pourtant, cette idée est séduisante sous cet aspect

ne trouvez-vous pas ?

Séduisante pour pouvoir écrire une nouvelle page de votre histoire.

Ce pourquoi,  il ne faut surtout pas paniquer si l’autre a changé. 

 

Que n’y a-t-il pas de plus excitant

que de re-découvrir l’autre sous un nouveau jour ?

C’est là tout le charme des prémices d’une relation nouvelle.

Réfléchissez donc un peu :

Lorsque vous rencontrez quelqu’un,

c’est bien justement la "nouveauté" qui vous attire et vous plaît !

Cela vous booste la dopamine...

 

Eh bien, la perspective de vous remettre alors avec votre EX,

vu sous cet angle, est une véritable mine d’or

pour ne plus faire les mêmes erreurs et pouvoir

construire ensemble des nouvelles fondations sur du neuf !

 

La clé est donc de ne surtout pas vouloir retrouver

ce que vous avez perdu ou jeté à un moment donné

et ce quelques soient les raisons !

Non non, il faut avoir balayé tout cela...

 

Il n'y a rien de plus trompeur qu'idéaliser un souvenir,

se raccrocher seulement au positif, le sublimer même,

 alors que c'est justement le négatif dans un ensemble

qui vous a fait basculer.

 

Ainsi donc, mieux vous aurez lâché prise

vis à vis de cette relation passée, plus vous l'aurez zappé,

plus vous serez à même de recommencer avec votre EX !

 

Un EX remis d'une certaine manière à neuf à vos yeux

que les mois, les années auront peut-être, je l'espère,

transformé, mûri, grandi voire apaisé.

Un EX que vous aurez par le choix d'amour

de vouloir redécouvrir et en aucun cas, vous l'avez compris,

pour vouloir le retrouver tel que vous l'aviez laissé dans vos souvenirs.

 

Tout simplement parce que, vous aussi,

vous avez continué votre cheminement et, vous aussi,

vous vous êtes transformé au fil du temps l'air de rien...

 

Notre regard est constamment tourné vers les autres

mais il est bon et utile mes Anges

de le tourner régulièrement vers soi !

 

Alors vous l’aurez compris,

vouloir revivre avec un EX n’est pas anodin.

Cela n’est pas non plus impossible bien que beaucoup

puissent penser spontanément le contraire.

Certaines personnes sont surtout trop fières,

trop orgueilleuses pour avouer que la séparation

n’était peut-être pas nécessaire, qu’elle était même disproportionnée

au regard de ce qui s’est passé.

 

Une relation pour se solidifier dans le temps

a besoin de maturité où chacun des deux aura surtout eu le temps

de régler ses propres démons intérieurs,

ses blessures et ses propres peurs.

Vivre en couple est loin d’être facile

avec pour chacun son fardeau intime et intérieur…

Chacun essayant sur la défensive toujours de dominer l’autre

dès qu’il s’aventure trop dans notre espace.

 

Chacun doit être libre de ce qu'il a vécu pour accueillir l'autre...

 

Le problème de nos jours mes Anges,

c’est que dès que cela ne va pas, on jette.

On ne sait plus arranger ni réparer et pire se remettre en question.

Il n’y a pas de coupon "garantie assortie"

quand on se met en couple et même si alliance au doigt !


C’est tellement plus simple de claquer la porte,

plus  commode de courir, ventre à terre, s’inscrire sur un site de rencontres,

de consulter le catalogue Photoshopé pensant à coup sûr

dénicher cette fois la perle rare !

L’herbe parait toujours plus verte ailleurs mais hélas,

trois fois hélas, les saisons passent et l’herbe, là aussi, se défraîchit !

On ne peut pas empêcher le cycle naturel... 

Tout évolue constamment.

 

Le fait de se cacher derrière un écran permet sans nul doute

de s’ouvrir sans s’exposer vraiment,

paraître sous son meilleur jour

et commence alors bien souvent la valse de selfie.

 

 

Sauf que la vie est faite de choses ordinaires,

il convient de s’en rappeler plutôt que de se convaincre

et donner crédit comme vie au fantasme virtuel

dans le tourbillon et l'éparpillement…

 

 

La vie, ce n’est sûrement pas communiquer ses émotions

derrière un écran mais apprendre et être à même

de pouvoir les vivre en vrai !

Ouvrir son cœur en face de l’autre

relève aujourd'hui d'un vrai défi !

 

 

"Tout ce qui est écrit continue de vivre dans l'absence."

♥ Louis Aragon ♥

 

 

 

Sans aucun doute, il y a comme je vous le disais au tout début,

des motifs irréparables de séparation mais d’autres peuvent

effectivement donner lieu à réflexion après quelques temps.

Le temps que la pression redescende.

Le temps que le temps arrange les blessures en soi.

 

 

Ah oui mais l’essentiel dans tout cela ?

L’amour bien sûr !

 

Quelque fois, il arrive qu'on se quitte mais on s’aime toujours…

Aucun des deux bornés ne veut céder pour le dire

et plus le temps passe, plus le silence s’installe et plus,

bien évidemment, c’est compliqué d’y revenir.

 

L’amour, c’est avant tout savoir reconnaître ses faiblesses,

ses erreurs, ses coups de sang, ses peurs.

Bref, le côté sombre.

Personne n’aime se montrer vulnérable et enlever sa carapace

y compris devant la personne qu’on aime !

On a tellement peur du regard de l’autre et surtout du jugement.

 

Mais c’est en cela véritablement se mettre à nu

devant la personne que l’on aime.

Cela montre surtout que l'on s'aime assez

pour enfin s'ouvrir à l'autre…

Car tout est là, dans le regard de l'autre.

  

Alors oui…je confirme, ce n'est pas simple

d’où l’importance prioritairement de s’aimer soi…

 

L’entourage (ou le regard des autres), là aussi,

vous ne devez pas vous en soucier.

Elle est là votre liberté.

La liberté d’aimer est celle d'être libre et de choisir.

 

Parce que c’est fou ce que les amis, la famille,

les potes et les copines ont comme solutions pour vous.

A les entendre, vous pourriez vite vous trouver très stupides non ?

 

Bon alors sérieusement, si on veut vous aider,

on doit vous trouver des solutions en vous posant des questions

sur vous plutôt qu’en vous disant ce que vous devriez faire !

 

Alors je dirai enfin que l’essentiel dans cette situation

(si vous vous retrouvez un jour confronté) étant de veiller

à ne pas vous remettre avec votre EX pour de mauvaises raisons,

sur une décision que je qualifierai ici prise "par défaut"

car vous ne retrouvez plus personne et vous avez surtout très peur

d’être face à vous-même.

Se résigner n’est pas un choix,

c’est vivre sans feu et procuration.

 

"Le temps décide qui entre dans votre vie.

Le cœur décide qui vous voulez dans votre vie.

Mais le comportement décide qui restera dans votre vie."

Restez donc lucide jusqu'au bout, ne l'oubliez pas.

 

716358w74nurgsdk.gif

 

Chaque relation, de par sa nature et sa composition,

est différente.

Chaque séparation aussi…

 

 

Alors, si vous vous aimez vous même,

vous n'avez besoin de l'amour de personne d'autre.

 

 

S'aimer soi-même renforce l'envie d'aimer,

pas celle d'être aimé (e).

 

 

Ne pas s'aimer soi-même renforce l'envie d'être aimé(e),

pas celle d'aimer.

L'un rend libre, l'autre prisonnier…

 

 

Et n'occultez jamais que vous avez tous, en vous, les clés

des prisons que vous vous construisez.

 

 

Si vous êtes rempli d’amour vis-à-vis

du petit enfant resté en vous,

si vous êtes en paix avec tout ce qui vous a blessé

et que vous avez réglé, je suis certaine que

vous vous poserez les bonnes questions.

 

 

Je suis certaine que vous ferez le bon choix

qui sera celui du choix d’amour "d'aimer"

et non du besoin de combler un vide.

Un vide que vous avez laissé vous contrôler.

 

artfichier_790150_5402910_201601091038430.gif

 

© 2018 – VP – On ne joue pas avec les sentiments

Tous droits réservés

 

 

Pique-32.png  Thématiques Existentielles - l'Amour   Pique-32.png



21/01/2018
0 Poster un commentaire