APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

Les Brouteurs ou Scammers


Les Brouteurs ou Scammers

 

bloggif_56d576c596a45.gif

 

Je ne pouvais pas faire autrement que d'aborder sur mon site

un autre aspect de l'arnaque "aux sentiments".

 

Celle qui prend naissance sous les traits virtuels

et croisés du chemin d'un brouteur

ou également appelé sur certains sites "Scammer" *.

 

* Un scammer est le terme anglais qui complète

la terminologie française.

Il se traduit par « escroc ».

 

Red-Dossier-48.png- Mais qu'est ce qu'un brouteur (scammer) ?

 

Un brouteur, cela se dit d'une personne

qui arnaque par le biais d'internet.

Elle s'engraisse tel un mouton en ne faisant rien

excepté vivre de cette activité juteuse.

Elle est bien souvent installée, lascive dans un cybercafé,

et s'y éclate le soir en général ainsi que les week-ends.

Car en semaine, elle se présente souvent comme étant une personne

très occupée de par son activité professionnelle.

Mais en vérité ,pour une grande partie,

pratiquer cette escroquerie est un emploi à plein temps.

 

Les adeptes du broutage dépensent leurs gains de leurs larcins

en hôtels, filles et fringues.

Ils sont sans scrupule.

 

Ils possèdent plusieurs faux profils car bien évidemment,

ils jouent avec plusieurs victimes en même temps.

Ils possèdent au moins une dizaine d'adresses mails sinon plus.

 

Généralement, ils sévissent en Europe, la Suisse,

la France et la Belgique.

 

Ils n'utilisent jamais d'ordinateur personnel pour éviter d'être retrouvé.

Il se connecte uniquement en "navigation privée" et utilisent les adresses IP d'autres pays qui font office d'écran.

 

De ces cyber cafés, ils jouent simplement avec leurs victimes

pendant des heures parfois relayé par un collègue,

le jeu « du séduire » dans un premier temps.

La chasse commence…

 

Concrètement, ils entrent en contact avec leurs victimes

et demandent à « être ami ».

Ils diront très vite qu'ils sont tombés sous le charme de la victime voire amoureux et qu'ils ne peuvent plus s'arrêter de la contacter

tellement ils sont heureux de l'avoir croisée.

Très vite, une relation intense s'installe et tous les messages du départ n'iront que dans le sens de faire du bien à l'autre

et même rendront heureux…

La victime vole sur un petit nuage rose.

La toile de l'insidieux piège se tisse peu à peu...

 

Ce sont donc des cyber escrocs (souvent localisés en Côte d'Ivoire) et dont leurs actes consistent à monter une escroquerie

par la séduction de leurs victimes en manque d'affection.

 

Certains se prennent même pour des thérapeutes et n'hésitent pas à clamer « Les gens veulent lire ce qu'on leur écrit, ils refusent de voir l'escroquerie ».

D'autres vont jusqu'à dire « C'est la dette coloniale » en affichant fièrement leurs achats effectués avec ces détournements sans fin.

 

 

Red-Dossier-48.png- Quelles sont leurs cibles ?

 

Leurs proies de prédilection sont des personnes seules, faibles psychologiquement ou instables et surtout peu éveillées

aux nouvelles technologies.

 

Les personnes d'un certain âge, délaissées bien souvent par leur famille,

en font hélas également partie.

 

Conseil Important :

 

Attention, les femmes seules mettent parfois

beaucoup de renseignements sur leur profil,

ce qui sous entend "une solitude".

Elles les mettent par besoin inconscient d'une rencontre

et de pouvoir ainsi être contactée

selon les moyens communiqués.

Évitez de mettre votre date de naissance sur votre profil.

 

Tout repose principalement sur la naïveté, la soif d'amour et d'attention.

Leur force est celle de  persuasion.

 

Ils manipulent leurs victimes afin de fausser leur sens du jugement et influencer leur décision dans le sens qu'ils souhaitent.

 

Les brouteurs exploitent de fait les failles de leurs victimes qu'ils détectent très rapidement car ce sont de fins psychologues.

Ce sont donc de véritables manipulateurs et ils sont dotés de qualités, il faut bien le dire, comme de motivations que

vous et moi ne possédons pas forcément.

 

Ils sont d'une patience sans limite car ils jonglent toujours

avec plusieurs victimes à la fois.

De leurs côtés, ils ont donc tout le temps de les faire mariner

et établir un sentiment de « manque ».

 

De ce côté là, les victimes seront servies au point qu'elles pourraient rêver parfois éveillées si elles ne prenaient pas garde à certains détails.

Car des erreurs, ils en commettent toujours.

 

Ainsi, nous verrons plus loin que certaines questions sont également des pièges à poser pour débusquer « le faux profil ».

 

 

Petit point important :

 

ils sont rarement des experts en informatique et possèdent même de grosses lacunes pour beaucoup qui ironiquement,

les placeront au même niveau que leurs victimes.

Ce qui peut être un atout.

 

Si vous repérez rapidement que vous avez été harponné par un brouteur, Le jeu peut s'avérer intéressant également !

 

A titre personnel, j'ai croisé un jour un de ces fameux brouteurs venu me faire les yeux doux via une invitation "sortie de nulle part".

De suite, les quelques recherches minimales posées,

  je me suis un peu amusée.

Son histoire qu'il a tenté de me faire gober sous l'image  

d'un bel avocat était à marcher sur la tête.

 

Bien évidemment, je le déconseille car il faut éviter de le faire

sauf si on maîtrise certaines bases informatiques.

 

Dans les faits, leurs histoires reposent sur un problème maladie qu'ils aborderont plus tard quand la relation est établie ou encore une urgence à régler et qu'ils doivent partir en Afrique bien sûr,

la côte d'ivoire plus précisément.

 

Par exemple, le brouteur va vous raconter « qu'il doit retrouver son père âgé, parti s'installer la bas, car il avait tout quitté, il y a quelques années, qu'il l'avait enfin localisé au prix de longues recherches et qu'il fallait absolument aller le voir car il était resté fâché avec lui et il le savait très malade.

Qu'il ne pouvait pas laisser cette chance

de faire la paix avec lui avant

qu'il parte à tout jamais ! »

Bref, l'histoire à faire pleurer les chaumières !

 

Par le fameux Skype, il vous donne régulièrement

des nouvelles par chat (ou mails).

A peine arrivé, là bas, forcément, la tuile !

Il a perdu son portefeuille et tous ses papiers dans le taxi dis donc !

Et bien évidemment, il est perdu dans ce pays

qu'il ne connaît pas, aucun repère.

"Il a bien un peu de sous" sur lui mais il ne tiendra pas longtemps.

 

Bref, plus rien sous la main et "toi, toi il faut que tu m'aides !"

Il ne peut même pas manger le pauvre tu te rends compte !

Plus c'est énorme, plus sur le moment, ça passerait en plus !

 

Ma petite histoire est que j'ai joué « le jeu » jusqu'à retrouver la vraie personne cachée, sous les photos du faux profil et à qui, on avait dérobé toutes ses photos familiales mises en mode "public".

Je me suis fait un plaisir de la contacter !

Signalement direct et après basta.

 

Il faut savoir que ces escrocs du net ne reculeront donc devant rien

pour soutirer à leurs cibles un maximum d'argent

dès lors que le contact est établi.

 

Tout est basé uniquement sur la crédulité, l'avidité du gain et la perversité dans leurs messages via de faux profils dont les photos

ne correspondent jamais au cyber escroc dont vous avez à faire.

 

Ils les volent généralement sur les réseaux sociaux d'où l'extrême vigilance de ne jamais publier de photos personnelles « en public »

voire même d'éviter d'en poster tout court.

 

Je rappelle qu'une simple photo de vous peut être aisément trouvée sur tout moteur de recherche et un seul "clic droit"

suffit pour l'embarquer par qui que ce soit.

Même votre nom suffit pour trouver des trésors sur vous.

Quant à la toile, les photos, elle en est remplie de toutes sortes.

La caverne d'Ali Baba pour eux.

 

Donc plus vous ouvrez les vannes, plus les risques sont grands.

 

Les brouteurs (sont souvent des jeunes hommes voire adolescents) et passent leurs journées sur internet à l'affût de nouvelles proies.

Publier n'est donc pas un acte anodin.

 

Il n'est d'ailleurs pas rare de trouver plusieurs profils sur facebook ou Badoo (le site de rencontre référence qui pullule de brouteurs) avec des photos identiques et vidéos (volées bien évidemment à des malheureux qui ont laissé traîner avec négligence ou imprudence leurs publications privées sur le net) mais portant des noms bien différents.

 

Un indice sur ces faux profils :

 

ils ont très peu d'amis et ont toujours une situation professionnelle alléchante du style architecte, vendeur immobilier, jeune cadre dynamique ou avocat  (liste non exhaustive).

En général, ils sont veufs ou divorcés et apparaissent parfois avec des photos d'enfant pour attendrir leurs victimes.

Bien évidemment, les photos sont très avantageuses.

 

L'une de leurs tactiques est également de faire partie d'autres profils

pour se noyer dans la masse des contacts et amis.

Ainsi, ils apparaissent comme ayant de l'extérieur une vie sociale active et les personnes ajoutées viennent ainsi

alimenter leur couverture faussement établie.

Faire partie des contacts leurs sert aussi plus tard

pour les menaces futures.

 

Un indice à vérifier :

 

Si la liste des amis est cachée, vérifiez l'activité.

Cet indice permet notamment d'extrapoler un peu

sur le nombre d'amis réel.

 

Prudence élémentaire :

Ne jamais accepter des invitations de profils suspects après avoir procédé à un minimum de vérifications élémentaires !

Gardez toujours en tête que de toute façon, ils peuvent écrire ce qu'ils veulent comme informations puisque rien n'est vérifié !

 

Derrière un faux profil « femme » (eh oui c'est dans les deux sens), aux atouts charmeurs avérés,  bien en évidence et tellement esseulée, et « en soif d'amour sérieux »  se cache un « loup brouteur féroce » qui est souvent un homme « jeune ».

Une vigilance sans relâche est donc de mise.

 

Les brouteurs ont l’œil du rapace et avec eux, l'expérience de la bonne pratique pour repérer rapidement leurs victimes potentielles.

Ils feront tout pour la garder et dont le seul but sera de la presser tel un citron au maximum sans aucun état d'âme ni moralité.

 

Bien évidemment, ils joueront sur les sentiments genre

« si tu ne le fais pas, c'est que tu ne m'aimes pas »

ou « que je ne compte pas pour toi »

« Je n'ai que toi sur qui compter »

« j'ai besoin de toi »

« personne ne peut m'aider à part toi » 

 

bla bla bla...

 

Les victimes harponnées affectivement peuvent être escroquées de sommes parfois astronomiques et perdre pied totalement

dépassées par le gouffre sans fond qu'elle alimente.

 

Elles renoncent même bien souvent à déposer plainte.

 

La principale des raisons est qu'elles se sont laissées embarquées à leurs dépens dans des situations embarrassantes

via les jeux « amoureux » torrides par la webcam.

 

 

Un indice du faux profil :

 

Sitôt le contact établi, le brouteur rapidement proposera

les conversations par le biais de SKYPE.

Il est très friand de SKYPE et pour cause, il est un de ses logiciels préférés.

 

images.png

 

Un second indice :

 

S'ils insistent pour que tout se passe par SKYPE,

commencez à vous méfier…

 

Un point important qu'il ne faut pas négliger :

Ce que vous pouvez voir sur SKYPE de votre « contact » n'est que bien souvent de fausses vidéos volées.

L'image peut aussi être statique et filmée dans les lieux

qui ne sont pas la réalité du moment.

Un brouteur ne travaille JAMAIS à découvert !

 

Ils détiennent également des cartes téléphoniques avec des numéros de portables français procurées auprès d'autres victimes

qui les leurs ont envoyées (cela fait partie également de leurs demandes) souvent pour « les dépanner ».

 

Bien qu'il soit assez rare d'avoir en vérité des conversations

« en live », leur accent est très prononcé.

Ou alors, ils vous diront juste avant, ne pouvant plus reculer si méfiance de la victime dans un moment de lucidité « ne fais pas attention à mon accent mon cœur, je suis d'origine italienne »

par exemple donc "j'ai un accent fort".

Foutaise !

 

Il est probable qu'ils vous demanderont aussi votre adresse personnelle prétextant par exemple de vous envoyer des fleurs.

Ben voyons...

La question à la con quoi mais sous le charme de cette relation inattendue et inespérée, résistera t'on ?

 

Un indice supplémentaire :

 

Les mots doux, affectueux, rapidement déclarés à leurs victimes.

 

En général, ils trouvent leurs victimes sur des sites à forts potentiels (Facebook ou réseaux sociaux,  Sites de rencontres).

 

Un seul mot d'ordre :

Toujours vous méfier « du trop beau pour être vrai »

 

 

Red-Dossier-48.png- Quelle est leur technique

pour que la relation virtuelle

établie  vire plus tard au chantage ?

 

Une fois donc appâtée, la victime va être « chauffée »

si on peut dire jusqu'à lui demander un jour

de se dénuder et plus... devant sa webcam.

Attention également au verre dans le nez incité…

Tout le monde n'a pas la même résistance aux effluves alcoolisées !

 

Pendant que la malheureuse victime s'exécute, pensant vivre l'instant love le plus torride avec sa ou son bel amoureux, le brouteur enregistre le tout avec un programme comme « Cam studio »

et se constitue son petit dossier.

 

cam.jpg

 

Lorsqu'il sentira sa victime à point, il passera aux choses sérieuses

afin de récolter les fruits de son dur labeur.

 

Son seul but étant d'attaquer pour la faire chanter

après l'avoir piégée.

 

C'est alors que l'engrenage infernal se met en action...

 

La victime reçoit, oh surprise, quelques temps plus tard sa dernière et jolie vidéo avec un message du cher élu de son cœur.

Sauf que le message d'accompagnement ressemble plus en ses termes à une demande de rançon !

 

Plusieurs centaines d'euros "en échange" de la non diffusion des photos ou vidéos compromettantes à l'entourage direct

de la victime (enfants, parents voire patron).

 

imagesTETE DE MORT.jpg

 

L'erreur est de surtout payer car le doigt mis dans l'engrenage

serait alors irrémédiablement engagé.

 

Le brouteur ne vous lâchera plus jamais.

Croire qu'on peut régler l'affaire sans l'ébruiter en cédant au maître chanteur pour s'en sortir est un leurre !

 

Ainsi, la victime dès lors qu'elle aura payé une seule fois sera ainsi régulièrement relancée par d'autres injonctions aussi formelles que fausses sous entendant des histoires de mœurs ou de pédophilie.

Les menaces monteront crescendo pour l'épuiser et la retrancher dans une telle peur qu'elle peut finir par craquer.

Bref à en faire flipper plus d'un au point ultime du désarroi

et stress permanent face au chantage !

 

Et par pure raison, car les escrocs ne reculeront devant rien

pour extorquer jusqu'au bout le maximum d'argent.

 

 

Le drame malheureusement est que les victimes ont peur, bien souvent, de dénoncer leurs arnaqueurs car elles sont honteuses

de ce qu'elles ont fait dans leurs chauds échanges

et que tout soit porté à la connaissance de qui voudra.

Elles ont « cautionné » sans le savoir la situation.

 

 

Dans le cas d'une « romance cam » réalisée, les brouteurs incitent régulièrement leurs victimes à leur envoyer de l'argent pour couvrir des frais inattendus ou débloquer des papiers administratifs.

 

 

La situation peut alors rapidement déraper et devenir inextricable car une personne escroquée peut perdre ainsi tous ses biens.

 

 

Red-Dossier-48.png- Si vous pensez être dans une situation telle que celle ci :

 

 

√ Vous pouvez contacter, dans un premier temps,

le site info-escroquerie suivant (lien direct ci dessous juste en survolant,

une autre fenêtre va s'ouvrir) :

 

 

 

INFO ESCROQUERIE

 

 

√ Il vous est également possible de vous connecter sur le site de la CNIL dont je vous ai mis le lien direct ci dessous pour déposer plainte

selon le problème que vous rencontrez sur le net.

 

 

CNIL PLAINTES

 

 

√ Vous pouvez procéder également à un signalement .

Sur ce dernier lien, plus général dans son objet, vous pourrez transmettre un signalement de contenus ou de comportements illicites auxquels vous pouvez être confrontés au cours d'une utilisation d'internet.

 

 

SIGNALEMENT

 

 

 

 

Red-Dossier-48.png- Voici en quelques points résumés

comment il est possible

de se faire escroquer par un brouteur :

 

√ Se fier aux histoires rocambolesques racontées par un inconnu

que l'on croise sur internet

Arrêtez de vous bercer d'illusions :

La toile n'est pas le pays d'Alice aux pays des merveilles !

Le virtuel enfume le monde que vous vous imaginez

par la seule force de persuasion que l'autre peut avoir sur vous.

 

 

√ Sous estimer l'escroc derrière l'écran qui discute avec vous dont le potentiel peut valoir dire destruction

L'erreur est effectivement de penser que venant de

ces pays « pauvres », ils ne sont pas suffisamment outillés

pour exercer leurs abus.

 

 

√ Se persuader que l'on connaît une personne croisée sur le net parce qu'on a son nom (enfin celui qu'on croit),

sa localisation géographique voire son adresse postale communiquée permettrait de le retrouver facilement.

Pour réussir son coup, le brouteur donne toujours des informations (fausses bien entendues) comme un nom, prénom, âge, profession qui n'existent que dans ses rêves

tout comme les histoires d'amour passionnées

qu'il raconte dont celle de l'arnaque basée sur les sentiments.

 

 

√ Se persuader d'arriver aussi à faire d'importants bénéfices, par fruit du hasard, dans une affaire que l'on engage

avec un parfait inconnu

rencontré au détour d'une page sur le net.

Iriez vous à pactiser avec un parfait inconnu en lui donnant

une importante somme dans la rue juste parce qu'il vous promet

de vous en faire gagner le double ?

Soyons sérieux !

 

 

√ Se persuader qu'on est pas « si bête », qu'on est suffisamment sensibilisé pour ne pas se faire piéger par un brouteur.

Fatale erreur car il s'agit bien véritablement d'un fléau.

Personne n'est à l'abri de ces escrocs tant les menaces

sont multiformes et évolutives.

Ne perdez jamais de vue que la cybercriminalité est en augmentation fulgurante et la menace sur internet est permanente.

 

 

√ Faire l'erreur de publier à tout va ses informations sur internet

Et plus particulièrement un réseau social trop heureux

de montrer fièrement sa vie.

Le like jouissif à tout va peut avoir un prix !

Tous les réseaux sociaux incitent à en dire toujours plus.

Surexposer sa vie constitue l'un des premiers facteurs de victimisation.

 

Il est très facile pour un cyberescroc de s'immiscer dans la vie d'une victime en visitant les profils sur les réseaux sociaux

et par ricochet de s'approprier « son histoire ».

Ils surfent à longueur de journée et enregistrent tout ce qu'ils peuvent.

 

 

√ Faire l'erreur d'utiliser des transferts d'argent (Western Union, Monney Gram etc) pour des transactions financières avec des personnes que l'on ne connaît pas dans la vraie vie.

Ces moyens de transfert ont été créés à la base pour des transferts rapides mais avec des personnes que l'on connaît

justement dans la vraie vie.

D'autant que les moyens de contrôle sur les flux de transferts

ainsi effectués sont très faibles et la traçabilité

relativement difficile dans les pays africains.

 

 

Red-Dossier-48.png- Voici en quelques points résumés,

ce que vous pouvez également faire

si vous êtes victime d'un brouteur sur Facebook par exemple :

 

 

√ Surtout ne jamais payer et ce,

quelque soient les menaces reçues.

Ne donnez suite à aucun mail.

Il joue sur votre peur et la situation est parfois

moins dramatique que l'on alimente uniquement par la terreur.

Une victime qui ne paie pas ne l'intéresse pas !

 

 

√  Ne croyez pas tout ce qu'il dit, ce sont des mensonges.

Il n'a pas tous les pouvoirs qu'il prétend.

Et il ne contrôle pas votre ordinateur à distance !

 

 

√ Vous devez effacer toutes traces de contacts avec lui (voir les sites en liens plus haut, ils peuvent vous être utiles).

Vous devez de suite sécuriser votre profil Facebook

parce que le risque est qu'il copie tous vos contacts

et de leurs balancer les vidéos et photos échangées.

 

 

Ne surtout pas supprimer votre compte car vous pourriez en avoir besoin ne serait ce que pour la veille virtuelle.

Excepté si vous décidez de quitter le dit réseau social.

N'oubliez pas que les brouteurs peuvent également se faire passer

pour vous et ainsi entrer en contact avec vos amis

 pour les faire chanter à leur tour.

Tout est possible.

Blindez au maximum votre compte.

 

 

√ Vous devez cacher l'accès de la liste de vos amis

voire même entre eux.

Allez dans Paramètres  du compte  (liste amis vue que par « moi »)

 

 

√ Vous devez bloquer le brouteur et prendre contact

avec Facebook pour le bloquer également.

Le conseil que je vous donne :

Avant de procéder au blocage, faites un "copié collé" de son adresse (tout en haut commençant par https://www.facebook.com/ suivie du nom enregistré du profil et mettez le sur votre mur

(qui sera vu uniquement par vos amis).

 

Précisez leurs qu'il s'agit d'un brouteur

pour arrêter une éventuelle hémorragie.

 

 

Red-Dossier-48.png- Enfin, dans le doute sur un profil, 

Voici d'autres de mes recommandations :

 

√ Utilisez d'abord la fonction recherche d'images inversées sur GOOGLE pour savoir si la photo est ailleurs sur le net.

Si le brouteur utilise une photo connue de Google,

vous aurez de suite la réponse.

 

Google-Animated-Gif-Filter-300x183.jpg

 

√ Si vous avez la possibilité de lui parler en live,

il ne faut pas hésiter à lui poser des questions

comme la géographie (son département, sa ville de naissance).

S'il n'a pas révisé, il va trébucher.

Leur plat préféré, là aussi, vous pourriez vous régaler !

Un italien qui prétend par exemple que son plat préféré

est le poulet au riz laisse sans voix !

 

 

√ Les fautes d’orthographe

Beaucoup de personnes écrivent comme des pieds sur le net

mais il y a des fautes qui trahissent un non francophone

exemple « le ordinateur », « le maison »,

« le amour » et j'en passe...

Ils font des fautes de syntaxe lourdes que peu de français font.

 

 

√ l'adresse IP pour ceux qui savent faire

et là aussi un moyen fantastique de piéger l'oiseau !

 

 

 

N'hésitez surtout pas à me contacter

en cas de besoin...

Fleche-rouge-scintillante.gif

 

 

  bloggif_56c7067e2027c.gif

 

© - 2016 - VP - On ne joue pas avec les sentiments

Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

 

 


01/03/2016
0 Poster un commentaire