APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

Etre dans ma bulle


© - 2015 - Être Dans Ma Bulle

 

11377345_1079432828736873_8091313108360818301_n.jpg

 

Ma bulle, comme je l’appelle.

 

C'est la pensée enfantine par excellence, légère, insouciante...

 

Pour moi : « Etre dans sa bulle », c'est comme être dans un cocon douillet, protégée des rudesses, des douleurs ou des écorchures subies que l'on en a marre d'affronter et d’encaisser coup sur coup.

 

Dès que l’on me fait du mal, qu’on me traite mal ou que l’on m’ignore, je bulle…

 

Cette bulle est devenue l’endroit nécessaire où je me réfugie "adulte" instinctivement pour me reconstruire, me retrouver doucement ou lorsque je veux faire quelque chose d'important.

 

Cette bulle m'apporte, hors de cette réalité hostile, quiétude et douceur.


Seules les choses et les personnes aimantes aux ondes positives ont accès à cette bulle.

 

Ma bulle, faite de barrières virtuelles où je m’enferme, évite ainsi de réagir aux sollicitudes ou remarques négatives et il faut parfois longtemps avant d'obtenir un écho.

 

Il m’arrive parfois de sortir de ma bulle, plus ou moins longtemps.

 

Tout est une question d'équilibre et ce n'est pas pour autant que je sois naïve, inconsciente ou indifférente des choses voire des gens qui m'entourent.

 

C’est justement parce que je suis consciente de toutes ces choses dont j'ai besoin, que j’aime cette bulle pour me ressourcer.

 

Cette bulle dans laquelle parfois on me croit enfermée m'apporte tellement d'ouverture…

 

J’ai « la bulle », souvent, à tort ou à raison, par nature ou obligation de survie mentale face à toute agression extérieure.

 

Je ne choisis pas le moment où elle s'impose, ni celui où je la provoque parce qu'elle m'est tout simplement nécessaire...


Elle me convient, me protège, me libère, me rassure, m'épanouit et me fait "exister"...

 

J'aspire, par besoin, d'un silence complet, ou juste d'une respiration, comme une brise...Un vent salutaire et nouveau.


Parmi la foule, n'est-on pas seul au monde, parfois ?

 

J’aime cette sensation de plénitude, de décrochement, face à moi-même.

 

Là, le temps suspend son vol. Je me sens hors d’atteinte émotionnelle.

 

Une fraction de seconde peut être, à elle seule, la réponse à mon  bien-être.

 

En somme, quand je suis en mode "bulle", je prends juste soin de moi…

 

© - 2015 – VP - On ne joue pas avec les sentiments

         Tous Droits Réservés

 

 Coeur-32.png Réflexion - COPYRIGHT Coeur-32.png


21/06/2015
0 Poster un commentaire