APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

Le compteur est relancé © L'instant Messages

happy-new-year-images-2019-gif-.gif

 

 

Une nouvelle année a pointé le bout de son nez ,

il y a à peine quelques heures,

balayant avec elle d'un revers de secondes

celle qui vient de se terminer

et qui fut difficile pour beaucoup à traverser.

  

 

Ma pensée est, toujours et avant tout,

tournée vers ceux qui ont été seuls (et/ou malades)

en ce 31 décembre pour la terminer

pendant que d'autres plus chanceux

l'ont fêté dans l'euphorie, les feux d'artifice

et la joie du réveillon, entourés de leurs familles ou de leurs amis.

Le temps d'une soirée,

ils ont pu surtout oublier tous leurs soucis.

  

 

Sur le titre Flying Totems (Movement 2) de l'album

EQUINOXE INFINITY de Jean-Michel Jarre,

il me plaît aujourd'hui en ce mardi 1er janvier,

le jour de Marie, un prénom qui mis à l'envers

rappelle combien le verbe A I M E R

est l'essence même de notre destinée.

  

 

Mais de quoi diffère le 1er janvier du 31 décembre

me direz-vous en dehors des jours de routine

et d'habitudes qui bientôt risquent

de nouveau plein pot recommencer ?

Après tout, il n'est que le lendemain du 31 décembre

ou autrement appelé celui de la St Sylvestre.

 

  

C'est vrai.

Mais pour autant le changement n'a pas besoin

réellement d'une nouvelle année.

Pourtant, ici, il pourra prendre sa source

dans un nouvel esprit conscient, nettoyé,

libéré et désencombré.

 

 

Ce qui changera, c'est donc ce nouvel esprit

que vous lui donnerez.

Ce sera surtout dans vos actions et vos réactions

face aux événements que cette nouvelle année

va vous confronter.

 

  

« On est au moins le héros

de sa propre histoire »

 

eh oui, alors permettez …

  

 

Permettez que vous ayez toujours :

 

- le temps d'accepter et le temps de recommencer,

- le temps de renaître et le temps de vivre,

- le temps de donner et le temps de recevoir,

- le temps d'être et le temps d'aimer.

  

 

Le changement n'est donc pas un changement

de date du calendrier mais l'impulsion

née de l'horloge d'un nouveau compteur annoncé :

celle que vous permettez d'offrir à votre pensée

et celle de vous comporter ou réagir toujours dans le respect

comme l'amour que vous devez inconditionnellement vous porter.

  

 

Le compteur a été remis à zéro,

EXIT le passé…

Saisissez la chance qu'il vous est donnée.

C'est inespéré.

Combien d'autres n'ont pas cette possibilité

de le voir à nouveau relancé ?

  

 

Alors, n'oubliez pas, c'est le moment parfait

de vous débarrasser de toutes les choses

dont vous n'avez plus besoin

que ce soit dans vos placards, dans vos tiroirs,

dans votre tête et surtout dans votre vie.

 

  

Il est temps de vous y mettre,

de vivre le temps qui vous est ainsi offert

pour l'année 2019 ...

(le chiffre 3 en numérologie

ce qui en fait une année de créativité,

d'expression de soi et d'alignement.)

 

 

 

e1c37174.gif

 

 

 

Je vous souhaite de tout mon cœur

une Bonne et Heureuse Année 2019 mes Anges !

 

 

 

Quel que soit le pays d'où vous me suivez

ou (en clin d’œil) détourné par peur d'être tracé :

 

 

Qu'elle vous garde surtout en bonne santé

pour que vous puissiez encore une fois avoir tous les choix.

 

 

Qu'elle vous apporte le bonheur et l'amour

si vous ne l'avez pas encore trouvé.

Vivez mais ne les cherchez pas !

 

 

Qu'elle balaye sur votre chemin

obstacles, chagrins et regrets.

 

 

Qu'elle vous garde enfin en paix, rempli d'espoir

et de tranquillité en dépit des doutes,

des affres et tourments rencontrés.

 

 

Soyez en pleine conscience de votre destinée !

Soyez sur votre chemin un être authentique et vrai.

 

 

 

Et par dessus tout, prenez bien soin de vous,

Mes Anges, je vous adore ♥

 

 

 

5_62.gif

 

 

 

 

© 2019 - VP - On  ne joue pas avec les sentiments

Tous droits réservés

 

 

 


01/01/2019
0 Poster un commentaire

Pour moi, l'instant est venu © L'instant Messages

 

3d44f1a1639688de317ffdf6b96433ed.gif

 

En ce 24 décembre 2018...

 

Pour moi, l'instant est venu, de venir par la pensée,

vous accompagner et vous souhaiter

de passer un très bon et joyeux réveillon de Noël

à vous tous qui avez la chance d'être en famille

ou d'être accompagné.

Souvenez-vous néanmoins que ce n'est jamais le nombre

qui fait gage de qualité !

 

 

 

Vivez ce réveillon comme si c'était le dernier

pour que chaque seconde en soit mille fois décuplée.

Pour autant, que cela ne vous fasse pas oublier

d'être responsable car si vous devez conduire,

"Aimer c'est avant tout protéger et préserver"

 

 

 

Aujourd'hui, mes pensées seront surtout tournées vers ceux

que la vie n'a pas épargnés par la solitude,

la maladie, l'accident ou le deuil infligé.

L'épreuve a cette particularité d'isoler,

de casser le rythme de vie,

de nous placer face à notre pauvreté intérieure

voire notre incapacité parfois de réagir.

 

 

 

Décembre se veut par la tradition

être le mois le plus festif de l'année.

Mais il est aussi, pour beaucoup,

le réveil chronique et lancinant

du refrain de la souffrance sans cesse rappelée.

 

 

Pour d'autres, les souvenirs de l'enfance malmenée,

enfouis mais tenaces, reviennent hanter l'âme

qui se met alors, durant cette période, à grelotter…

 

 

 

Les jours d'hiver qui de fait raccourcissent

appellent, eux aussi, pour certains d'entre nous,

 l'émergence du fameux "blues" ou plus graves,

des troubles dépressifs qui, mal pris en charge

 ou faute d'être soignés d'amour,

se transforment en spirales répétées

d'angoisses et d'anxiétés.

 

 

Alors soyez gentil car chaque personne que vous rencontrez

peut mener un combat dont vous ne savez rien

(y compris vos proches car certains parfois

ne disent jamais rien).

"Aimer, c'est aussi savoir regarder"

 

 

 

Une pensée, par tout moyen véhiculé, ne coûte rien

excepté le prix de votre priorité mais

elle fera toute la différence

dans l'esprit de celle ou celui qui a été abandonné

en cours de route ou percuté de plein fouet

par les épreuves de la vie.

"Noël, c'est l'occasion de savoir offrir et donner"

 

 

 

Lorsque vous êtes nés mes Anges,

vous pleuriez à poumons déployés et pourtant,

tout le monde autour de vous souriait.

 

 

 

Aujourd'hui,

votre différence est votre bien le plus précieux

alors, permettez…

 

 

 

Permettez de faire de chaque jour

le plus beau de votre vie.

Noël en fait partie.

 

 

 

Ainsi, mon message à quelques heures de Noël

sera que vous puissiez vivre votre vie

pour qu'à la fin de celle-ci,

vous soyez celle ou celui qui sourit

et que le monde autour de vous pleure

puis réalise par votre absence,

toute la générosité et la lumière de votre cœur

que vous lui laissez sans bruit...

 

 

 38abcb15.gif

 

 

Un Joyeux Noël à tous !

Prenez bien soin de vous mes Anges.

Avec tout mon cœur, je suis avec vous

et par dessus tout, je vous adore ...

 

artfichier_790150_5402910_201601091038430.gif

 

© VP - 2018 - On ne joue pas avec les sentiments

L'instant message

 

 

 


24/12/2018
3 Poster un commentaire

Ma dernière lettre - Les Pensées Éternelles

tumblr_m5p8qp4qJ81r278dio1_500.gif

 

Puisqu'au matin il me faudra partir
Que vais-je laisser de mon nom ?
Quel mot quelle vie faudra-t-il retenir?
C'est vrai j'ai joué tant de partitions

 

J'ai souvent rêvé que je pouvais fuir
Couper l'image et le son
Mais la peur du vide, la peur d'en mourir étaient

plus fortes que la raison

 

Ce que je vous laisse
C'est juste un dernier cri
C'est ma dernière lettre
Ce que je n'ai jamais dit

Ce que je n'ai jamais dit
Ce que je n'ai jamais dit

 

Puisque demain je ne pourrai plus rire
Loin de ce monde pour de bon
Je voudrais qu'on me donne un dernier soupir
Pour

juste sentir les saisons

 

Ce que je vous laisse
C'est juste un dernier cri
C'est ma dernière lettre
Ce que je n'ai jamais dit

Ce que je n'ai jamais dit
Ce que je n'ai jamais dit

 

J'aime le silence quand mes yeux se ferment
Je sens le calme et les cieux
Pour ne plus être l'ombre de moi-même
Que je t'aime

avant de faire mes adieux

 

Ce que je vous laisse

C'est juste un dernier cri
C'est ma dernière lettre
Ce que je n'ai jamais dit

 

Ce que je n'ai jamais dit
Ce que je n'ai jamais dit

Ce que je n'ai jamais dit
C'est juste un dernier cri

avant le paradis

 

 

© Texte d'Arnaud Santamaria       

Extrait de l'album : J'ai quelque chose à vous dire - 2018

interprété par David Hallyday

 

 

 

 

 

♥ Les Pensées Éternelles ♥

 

2e2ecf83.gif


 

 

 


16/12/2018
0 Poster un commentaire

Aujourd'hui, j'avais envie © L'instant Messages

photofunkyE45SUQJY.gif

 

 

Aujourd’hui, j’avais envie de vous adresser

un petit message surprise mes Anges

afin de vous remercier dans un premier temps

de vos visites qui sont à l’image de votre fidélité,

sans cesse renouvelée, mais également

de vos messages à titre privé.

 

En musique bien sûr, le player est tout en bas

selon votre choix de lecture.

 

Vos messages :

J’essaie généralement de répondre au plus vite

à ces derniers qui me touchent et ce,

dans la mesure de mes possibilités en sachant

que je travaille à plein temps avec des horaires

qui ne sont pas toujours préréglés.

 

 

Lorsque j’ai donc un peu de disponibilité,

il m’arrive de venir survoler l’activité en temps réel

(décalage horaires compris) comme l’ensemble

de toutes les thématiques ici abordées

depuis décembre 2014 (naissance de ce site)

et je me rends compte que l’air de rien,

en menus et sous-menus déroulés,

le site s’est bien développé.

 

 

Cependant, j’ai également constaté certains doublons,

certains liens inopérants (nés pour certains d’entre eux

depuis la mise en place de la plateforme sécurisée passée en https).

Il y a aussi des mises en forme perturbées

(oui oui je sais, mon côté pointilleux, j’avoue).

Bref, un nettoyage, une maintenance

dans son ensemble s’impose à mes yeux…

Du coup, je vais commencer à m’y atteler - petit à petit -

afin de régler l’ensemble de ces dysfonctionnements.

 

 

Si de votre côté, vous constatez l’un de ces défauts,

je vous remercie par avance de m’en avertir

afin que je puisse intervenir au plus vite sur ce désagrément.

Moi, je ne sais pas pour vous, mais je trouve cela agaçant

quand un lien ne s’ouvre pas ou tout bonnement n’est plus là !

Pour en sourire, être administrateur d’un site demande

d’être sur un vélo, pédaler sans s’arrêter

et d’être dans le même temps dans l’hélicoptère

pour surveiller la course !

 

 

Je vais donc sûrement en profiter pour peut-être

ré-agencer certaines choses, réorganiser,

alléger pour simplifier la navigation ;

Plus l’organigramme s’agrandit et plus,

le site se déroule en longueur et du coup,

les repères pour s’y retrouver sont très importants.

 

 

Comme je l’avais indiqué lors d’un message,

certains articles vont par contre être verrouillés

(dont ceux qui feront partie de l’espace BONUS

que je viens de faire apparaître sur le site).

Peut être l’avez-vous remarqué ?

Pour l’heure, il n’est pas encore actif.

Il suffira d’entrer un code « clé » que je vous communiquerai

pour y accéder et ainsi pleinement en profiter.

Tout ce qui sera mis sur cet espace viendra également

de ma bibliothèque personnelle

qu’il me plait avec vous de partager.

 

L’espace BONUS :

De quoi s’agit-il ?

 

C’est un espace tout nouveau

qui sera uniquement réservé aux membres de ce site.

"Petit plus" normal pour remercier

celles et ceux qui se sont inscrits.

Pour en profiter, il faut donc, vous l’avez compris, 

préalablement s’inscrire…

Si vous n’y parvenez pas pour X raisons

via la petite fenêtre d’inscription,

je peux bien entendu vous inscrire directement.

Il suffit simplement de me contacter via l’onglet « pour m’écrire ».

 

 

Puisqu’on parle de maintenance et de ménage,

savez-vous ce qui me rend folle et fuir mes Anges ?

Eh bien ce sont les personnes (y comprises parfois celles

malheureusement qui font partie de notre sphère privée)

qui vous prennent la tête,

vous dévorent le cerveau !

Celles qui vous empêchent d’avancer…

 

 

Hans Frodi Hansen

né le 25 août 1975 à Leirvik aux Îles Féroé

est un footballeur international, devenu entraîneur à l’issue de sa carrière

(il était au poste défenseur) a dit ceci :

 

"Les gens vous inspirent ou vous aspirent...

Choisissez-les bien ! "

 

Houla c’est tellement vrai.

Vous ne trouvez pas ?

 

 

Il y a effectivement des personnes qui ont l’art et la manière

par leur comportement de trouver du plaisir

à semer le chaos en vous et même de vous pousser à bout.

A se demander, pour certaines, si elles se rendent compte

de l’impact négatif qu’elles aspergent généreusement sur les gens.

Leur comportement est surtout irrationnel,

défie toute logique et vous vous casserez les dents

à vouloir les comprendre.

Elles vous embourbent dans tout échange ou relation,

elles vous aspirent

 

 

Ce pourquoi, ces personnes -  quelles qu’elles soient - ne valent

pas la peine de perdre du temps et de l’énergie

car elles sont source de conflits, de problèmes et le pire

de tout d’angoisses et de stress !

Et qui dit stress déséquilibre par le négatif

votre paix intérieure donc au bout du bout, votre santé…

La vie passe si vite alors inutile de vous encombrer

avec de telles personnes qui ne sauront que vous faire vivre

dans l’inconfort, le doute et ravager votre âme.

 

 

Avec les années, on finit par apprendre à les capter :

Ces personnes sont en fait toxiques alors

sitôt que vous les avez repérées, réagissez,

libérez-vous et prenez vos distances…

 

 

« Il faut se débarrasser des casse-tête.

On ne vit qu’une fois. »

♥ Charles Aznavour ♥

 

 

Tournez-vous vers celles qui vous inspirent,

vous apaisent et vous réajustent à votre équilibre intérieur.

Car ces personnes là dites « solaires » sont source de sérénité ;

elles vous apportent positivité, sourire et tranquillité.

Tout simplement parce qu’elles se suffisent

et se sentent bien avec elles-mêmes.

Leur regard sur elles-mêmes n’est jamais

dans le dénigrement de soi ni dans la mise en avant…

Le juste d’équilibre.

 

Ainsi, et voilà où je veux en venir, tout ce qui ne va pas

ou n’est pas réglé en vous aura un impact sur l’autre

car même sans le vouloir, vous lui renverrez

d’une manière ou d’une autre.

Ce qui sous-entend que toute personne,

en déséquilibre avec elle-même, peut à un moment donné de sa vie

devenir elle aussi toxique pour les autres.

Oui oui, vous avez bien lu.

Ah le regard sur soi est parfois impitoyable !

Encore faut il être en capacité de le réaliser.

 

 

Pour aller chercher cette lumière

parfois profondément cachée en vous

occultée par cette fameuse part d’ombre que tous nous possédons,

il y a un travail sur soi à faire pour trouver toutes les réponses

à vos peurs mais également vos comportements parfois répétés.

 

 

Essayez de réfléchir à ce qui vous insupporte chez les autres

et de comprendre pourquoi leurs défauts vous affectent autant.

 

Essayez d’analyser tout ce qui passe en vous

(ex cauchemars, idées négatives ou noires).

 

 

Essayez de voir en face si vous subissez la loi des séries

par des schémas répétés (ex ruptures sentimentales à la suite…)

afin de faire une photographie psychique et objective de votre vie.

 

Prenez de la hauteur.

Vous finirez par comprendre…

Vous comprendre.

 

Comprendre que pour "être solaire",

car vous pouvez l’être également,

il faut nécessairement s’aimer soi-même.

Tout vient de là…

 

 

Il faut s’apprécier pour pouvoir dégager confiance et sérénité.

Et cet amour de soi que vous aurez pour vous

ira se déposer sur les autres.

Parce qu’en s’appréciant, en s’aimant soi,

naturellement, instinctivement,

vous le renverrez tel un astre solaire

en lumière exponentiellement irradiée.

 

Alors, Choisissez-les… bien

Choisissez-vous bien …

Et, prenez soin de vous mes Anges,

je vous adore…

 

artfichier_790150_5402910_201601091038430.gif

 

 


06/12/2018
0 Poster un commentaire

© 2018 La Libre-Pensée : Le ménage bénéfique de la pause

orig.gif

 

 

♥ Stephen Hawking ♥

(astronome, astrophysicien récemment disparu)

a dit :


"Quand les choses se corsent,

les durs prennent une pause-café."

 

OptimisticPerfectFieldmouse-max-1mb.gif


Vous savez mes Anges, j’aime faire des pauses ;

des pauses "silences", des pauses de "vie",

des pauses "ressources"

- même ici -

simplement pour me régénérer

lorsque je me sens trop remplie,

sous tension constante ou asphyxiée par tout

ce qui m'entoure ou je dois faire.

 

Alors, j'écoute ma petite voix

quand le besoin se fait sentir et

je me  laisse instinctivement guider.

 


Pour apaiser les tensions quand les choses se corsent

ou ont du mal à démarrer, se pauser, par exemple,

le temps d'un café est pour beaucoup un rituel important

tant les bienfaits générés sont avérés.

 

Cette "pause-café" permet de se décontracter, se redynamiser

voire aussi optimiser ses capacités physiques et intellectuelles.

Bref, elle permet de repartir du bon pied.

Mais, cette pause-douceur est généralement brève.

 

 Alors, parfois, il est nécessaire d'avoir recours à d'autres pauses

dont l'objet sera un véritable levier

pour se retrouver et se ressourcer.


Être en capacité de s'écouter, se laisser porter

par notre musique intérieure est le sujet choisi

de ma Libre-Pensée d'aujourd'hui.


Sur le superbe titre "Victory " ,

à savourer pour 5'20 minutes.

 

 

 


Comme d'habitude, je vous mets juste ci-dessus le Player

(programmé pour démarrer automatiquement).

Libre à chacun de choisir de la lire en musique ou pas.

 


Saviez-vous que dans le solfège

(si vous en avez fait comme moi),

un silence est un morceau pendant lequel

n'est émis aucun son ?

Il correspond à une pause dans l'exécution du morceau.

Comme pour les notes de musique,

chaque durée de silence a son symbole...

Même la musique comporte donc des pauses.

 


"La pause, elle aussi fait partie de la musique."
♥ Stefan Zweig ♥

 


C'est exactement cela.

Pour repartir d'attaque, il faut savoir se donner

tel un vrai cadeau des pauses.

 


Avec les années, j'ai appris à faire ces pauses,

des moments très rarement accordés

puisque trop souvent,

je me faisais passer au second plan.

Dans l'introspection et la réflexion,

elles me servent aujourd'hui à écrire, à me poser,

à me recentrer sur l'essentiel...

 


Elles me servent surtout à faire régulièrement du tri,

du "ménage" ;

celui qui emporte et fait table rase.

Celui qui permet le renouvellement et faire circuler l'énergie.

 


Parce que c’est très important de mettre chaque chose

à sa place voire de faire de la place, de dépoussiérer

pour de nouveau ouvrir et accueillir.
Mais pour cela, il faut avant tout "permettre"…

 


C'est incroyable n'est-ce pas

tout ce qu'on peut emmagasiner dans notre vie :

des objets en tout genre, des objets fétiches,

des objets souvenirs, des objets cadeaux,

des objets coup de cœur.
On remplit, on remplit ...

notre vide.

 


Mais à bien y regarder de plus près

que nous apportent-ils aujourd'hui ?

En avons-nous encore réellement besoin ? 

Les utilisons-nous vraiment ?


Alors, pour avancer sur le chemin de notre vie

rempli d'obstacles dont ceux que nous nous mettons,

il faut savoir constamment mettre de l’ordre.

 


Et prendre le temps d'une pause

pour regarder de près à tout cela,

c'est croyez-moi prendre soin aussi de soi.

Cela permet à notre âme de nous rejoindre,

de communier avec elle...

 


Alberto Eiguer,

psychiatre et psychanalyste,

ouvre cette porte :

"Il existe un rapport entre l'ordre,

faire de l'ordre,nettoyer et le psychisme.

Le premier a un écho direct sur le second.

C'est le "faire" qui est important,

qui met en marche un processus psychique.

Autrement dit, l'activité mentale est stimulée

par le corps, le geste."

 


Faire le ménage libère surtout des endorphines

qui procurent apaisement et bien être.

Au fur et à mesure que l'on range, que l'on nettoie,

on retrouve de l'énergie.

On réduit le stress et les risques de dépression.

En nettoyant, on nettoie tout son psychisme,

on remet les choses à leur place.

Cela permet de remettre les idées en place

et d'impulser un processus créatif. "

 

Remettre à neuf sa maison par exemple

suit un chemin qui permet de remettre

les idées en place,apaise les tensions.

Pour une personne angoissée (comme moi),

le faire permet d'apaiser, de mieux réfléchir.

Sans parler du fait que de voir

un environnement bien rangé

engendre non seulement une satisfaction

mais également un plaisir pour la vue

voire également l'odorat.

 


Essayez et vous verrez :

Tout ce qui a été enlevé apporte

une nouvelle lumière et de la clarté.

Faire le vide apporte un vrai regain d'énergie.

Tout simplement parce qu'il équivaut à un rituel

de purification autant psychique que matérielle.

 


C’est en toutes ces petites pauses que je m'applique

pour ne pas me laisser engloutir par le poids

d'un tout accumulé

et celui « des arriérés dans les comptes ».


Ah mais ça veut dire quoi ça ?


Eh bien, ça veut dire simplement

que ce qui n’est pas réglé de notre passé,

il demeure, tapi, en toile de fond,

plus ou moins conscient,

sauf que tôt ou tard,

il nous rattrape toujours un jour.

Une note pas réglée en quelque sorte,

une affaire non soldée.

Un blocage « invisible » qui travaille

en arrière-plan sur une lutte inconsciente.


Sauf que :

« Lutter n’est pas avancer. »
♥ Boris Vian ♥

 


Quoi de pire qu'une lutte inconsciente contre soi même ?

Elle vous fatigue à l'extrême et vous affaiblit.

 


Alors pour mettre de l’ordre en soi ou se ressourcer,

il faut parfois s’obliger à se pauser pour ne pas devoir un jour

contraint et forcé de s’arrêter.

Il faut apprendre à prendre sur son temps pour y procéder

et nous permettre ainsi de repartir plus léger.  

 


Faire du ménage "extrême" est devenu pour moi

un véritable sport salutaire.

Je commence en douceur par un tiroir, puis deux...

Il me permet de jeter l'inutile, d'assainir un environnement,

de libérer de tout arriéré ou de tout résiduel du passé.

 

Parce que les foutus cartons du passé, les amas de toute sorte,

il faut bien le reconnaître, ça pèse parfois des tonnes,

ça prend de la place bref ça encombre.

Et ça nous ralentit surtout !

Eh oui...Notre espace s'en trouve rempli.

L'énergie vibratoire et pourtant nécessaire n'arrive plus

à y circuler comme elle le devrait.

 


Alors un jour, il faut se décider.

Il faut se dire : "Je vais m'y attaquer"

pour ouvrir les vannes de notre liberté.

Il faut savoir également affronter ses peurs inconscientes

pour arrêter la lutte et une bonne fois pour toutes s’en libérer.

 


S'accrocher aux traces du passé ne sont que des indicateurs

de votre culpabilité ou de vos besoins de combler.

Même s'ils ont un côté "rassurant", savez-vous qu'ils vous font

en réalité plus de mal que de bien ?

 


A contrario, apprendre à ne garder que ce qui est utile,

embellit et nourrit l'âme.

Cela vous rend positif et plus léger !

 


Alors, si on refuse de laisser derrière soi

ce que nous retenons inconsciemment

ou nous nous accrochons, eh bien ce quelque chose

quel qu’il soit nous empêchera d’évoluer,

pire nous empêchera d’avancer !

Il nous fera régresser...

Et parfois, sans s'en rendre compte,

ce sont tous ces objets souvenirs qui nous laissent avec eux

vivre inertes dans le jus du passé.


Vous le savez mes Anges, nous créons nous-mêmes

nos propres prisons, nos propres peurs

qui nous empêchent d’avancer.

 


C’est en cela que savoir se libérer passe aussi

par ce ménage coup de balai.

Un environnement qui se renouvelle,

respire à nouveau.

L'énergie circule à nouveau et sitôt libérée,

on sent rapidement son effet bénéfique sur nous...

 


Plus on emmagasine, plus on stocke,

plus on occupe de l'espace

et moins on est performant.

Je vais vous donner un exemple

en grossissant exprès le trait.

 


Votre ordinateur qui au départ allait si vite

pour se mettre en route, si réactif à la commande,

vous le trouvez aujourd'hui poussif.

Vous râlez parce qu'il rame !

En fait, il n'a pas du tout perdu sa puissance.

Elle est toujours la même.

C'est donc un tort de penser qu'il ne l'a plus !

 


En fait, tout vient de vous et ce que vous en avez fait :

Il a juste emmagasiné tout ce qu'au fil du temps,

vous lui avez donné et obligé à enregistrer "sous",

le fameux panier comme celui que nous portons

depuis notre enfance…

 


Alors le temps d'ouvrir tout ce panier, eh bien,

il est comme vous mes Anges,

indépendamment de sa puissance qui,

elle n'a pas changé, met forcément plus de temps

pour répondre aussi vite à la demande

comme au début.

 


Et qu'est-ce qu'on fait dans ce cas-là ?

Non non, on ne le change pas !

On le nettoie, on défragmente et on range.

On aère et on réorganise son espace.

On le soulage...


Pour lui « permettre » re-boosté de repartir.  


Alors, pour nous, c'est pareil,

il faut de temps en temps y veiller.

 

Plus on ouvre des champs, plus on s’éparpille

sur mille choses à la fois, plus on stocke dans notre disque dur

et moins au final, concrètement, on avance.

On se désorganise, on ralentit et on n'avance parfois plus.

 


Sauf que là, ne plus avancer dans la vie,

cette sensation que tous nous pouvons ressentir parfois

que ce soit sur un plan d’ordre privé ou celui professionnel,

est la plus désagréable et déprimante qui soit.

STOP ! J'ai besoin d'une pause !

 


Le cœur lui aussi a besoin de pauses...

 


"Le cœur a besoin d'un répit pour devenir capable

de battre la chamade ; de l'immobilité au galop effréné,

il faut des pauses pour retrouver sa respiration

et laisser ainsi son cœur prendre de la vitesse."
♥ Natasha Illum Berg ♥

 


Apprenez à régulièrement moduler votre espace

en fonction de l'énergie dont vous avez en ressource besoin

pour être mentalement, physiquement et matériellement bien...


Je vous invite à essayer !


Cela peut induire de faire table rase sur un environnement,

témoin de votre passé, et auquel vous teniez pour libérer

votre mental par tous ses souvenirs rattachés.

 


Constamment vous retourner, regarder en arrière,

n'apporte que de la souffrance.
Ce qui est passé ne reviendra plus.

Seul l'instant présent compte.

Encore faut-il que votre tête

soit en connexion avec ce dernier.

 


Pour garder un esprit ouvert et enjoué,

il faut constamment veiller à le surprendre

et ne pas le laisser s'encrasser dans tous ces cartons

que vous avez inconsciemment entassés.


Si vous venez de vous séparer de quelqu'un.

Si vous cherchez désespérément à repartir,

à retrouver votre chemin : changer de déco, d’environnement

si vous le pouvez car cela fait beaucoup de bien.

Il vous rebooste et vous permet parfois de découvrir

que vous vous croyiez beaucoup plus attaché

que vous ne l'étiez en réalité.

 

Soyez créatif, réinventez-vous,

vous vous surprendrez vous-même !

 


Les pauses de "vie", de "ressources" 

sont un véritable travail sur soi nécessaire

pour ne pas se laisser étouffer ou ensevelir

par le poids de tout ce que vous avez

traversé ou pu emmagasiner.

 


Terminées les bonnes excuses du genre : 

"J'y tiens"

"C'est un cadeau"

"C'est un souvenir"

"Je l'ai eu tout petit"

pour ne surtout pas jeter...

Changez de disque !

 


Réappropriez vous votre puissance du départ

et veillez à ne jamais la laisser se dégrader

ou se perdre dans les dédales de votre passé.

 

Laissez votre passé partir mais jamais vous contrôler

et encore moins vous stopper !

 

giphy.gifV.gif


Dans le silence utile, pausez-vous.

Rangez avec joie votre univers.

Un mental positif, régénéré où tout est en ordre

a plus de ressources et de capacités.

 


Composez votre nouvelle partition

en faisant "le ménage qui déménage"

histoire de permettre

à l'énergie de votre âme et

votre lumière solaire de circuler.


Et par dessus tout, prenez soin de vous

"le temps d'une pause décidée"

pour vous voir renaître

et pleinement vous réaliser...


artfichier_790150_5402910_201601091038430.gif

© 2018 - VP - On ne joue pas avec les sentiments
Tous droits réservés

 

 

CTSDvyNP7ahfdI3u_Q-ZFQ404V8.gif

 








04/11/2018
0 Poster un commentaire

Ralentir © Diane Gagnon

 

image_861303150107059504362.gif

 

 

Mais où allons-nous tous à courir comme ça ?

Alors que déjà, il y a quelques années,

nous avions l’impression de courir,

aujourd’hui le rythme effréné de nos vies

semble encore s’être accéléré.

 

Nous travaillons, nous bossons,

nous cumulons plusieurs emplois,

car nous voulons « gagner notre vie ».

 

Mais qu’est-ce que ça signifie, gagner sa vie ?

Ne sommes-nous pas justement en train

de la perdre à force de vouloir la gagner ?

 

Nous voulons tout : le boulot de rêve, la maison de rêve

et tout ce qui vient avec ;

nous voulons que nos enfants soient « épanouis »

alors nous les inscrivons à toutes sortes de cours

pour qu’ils se « développent ».

Et nous oublions que l’enfance est faite

pour jouer et pour apprendre à vivre !

 

Nous voulons acquérir de nouvelles connaissances,

améliorer notre sort, réaliser nos rêves,

nous donner ses objectifs, se faire un plan A, B, C…

 

Nous voulons voyager, voir le monde,

découvrir d’autres cultures.

 

Nous voulons être dans le coup pour les nouvelles technologies,

les dernières informations, la politique, l’actualité.

 

Il nous faut avoir une opinion sur tout.

Nous voulons plaire et être aimés et pour ce faire,

nous sommes souvent prêts à faire bien des choses.

 

Nous courons du matin au soir,

écourtant de plus en plus nos nuits de sommeil,

ignorant les besoins et les signaux de notre corps,

oubliant les simples notions de prendre son temps

et de respirer calmement.

 

On dirait que parfois juste VIVRE,

ce n’est pas suffisant…

Alors, STOP!

 

Ça suffit la course contre la montre,

comme si on pouvait gagner à ce jeu!

Ça suffit toujours en vouloir plus,

davantage, tout le temps.

Ça suffit vouloir être mieux, plus ceci, moins cela.

Ça suffit les comparaisons pour savoir si nous sommes assez.

 

Il est temps d’apprendre à conjuguer le verbe ralentir

dans toutes les sphères de notre vie et à tous les temps :

j’ai ralenti, je ralentis, je ralentirai !

 

Car c’est en ralentissant que nous apprendrons à respirer,

à redécouvrir nos 5 sens et notre sixième sens !

À éprouver de la gratitude.

À écouter notre corps, notre cœur.

À voir les beautés de la nature.

À redécouvrir la richesse des partages humains.

À se souvenir combien il fait bon ne rien faire.

Sans se sentir coupable.

 

Je ne crois pas que nous soyons sur terre

pour courir du matin au soir, se coucher épuisés,

se lever épuisés et recommencer.

 

Je ne crois pas que notre mission doive se réaliser

à la course sans temps d’arrêt pour soi.

Au contraire.

 

Je crois que le temps peut être notre pire ennemi

mais il peut être aussi notre plus précieux allié.

La différence réside dans la valeur

que nous accordons à notre vie.

Dans l’amour que nous avons pour nous.

Dans la conscience du moment présent.

 

Deux mots devraient désormais cohabiter

en permanence dans nos vies et devenir inséparables :

RALENTIR et VIVRE.

Ralentir POUR vivre.

 

 

♥ Diane Gagnon ♥

Auteur - Coach - Conférencière

 

 

 

 

alpha_011.gif La Ressource Positive  alpha_016.gif

 

Louis Aragon a dit :

« Le temps d’apprendre à vivre, il est déjà trop tard »

 

Et il est bien vrai de dire que :

« Pendant que l’on cherche à comprendre,

le temps passe et la vie avec lui »

Henri Laborit

 

14eb1429.gif

 

 

Alors mes Anges, si vous décidez d’augmenter

le niveau de bonheur que vous vous permettez de vivre,

je vous invite dès aujourd’hui à être de plus en plus présent

à ce qui se passe en vous, à vous étudier attentivement.

 

 

Osez partir à la rencontre de cette étrange petite créature

gorgée de stress et d’insatisfaction qui vous habite.

 

Lorsque vous n’allez pas aussi bien que vous le pourriez,

osez cerner et regarder en face les croyances

qui vous amènent à choisir les pensées sombres

plutôt que les pensées douces et apaisantes

dont vous avez tant besoin.

 

Ralentissez, ralentissez, puis ralentissez encore,

et observez cette partie de vous qui craint la joie…

 

En fait : On sous entend simplement ici

de permettre et d’allumer la lumière.

On sous entend de parler, de lutter un peu moins,

de se juger un peu moins, et de se comprendre un peu plus.

 

On parle de s’élever, de prendre de la hauteur

au-dessus de ces peurs qui ne nous appartiennent pas,

de s’aligner avec ce que l’on est.

 

On sous entend d’oser vous ouvrir courageusement

à cette abondance de joie, d’amour et de paix

qui semble parfois si loin, mais qui vous attend toujours sagement,

sans jamais menacer de s’en aller, directement sous votre nez.

 

Alors, oui ralentissez et osez vivre

ce qui vous fait présentement vibrer…

 

 

veronique.gif


14/10/2018
0 Poster un commentaire

Réduisez vos attentes © Diane Gagnon

3ebe34bf.gif

 

 

Plus nous avons des attentes envers les autres

et plus nous risquons souvent d’être déçus !…

 


Si nous attendons que les autres nous aiment,

nous admirent, prennent soin de nous et nous respectent,

nous risquons d’attendre longtemps !

 


Mais si vous vous aimez,

si vous vous donnez toute l’attention dont vous avez besoin,

si vous vous respectez, si vous prenez soin de vous,

si vous êtes fier de ce que vous êtes et de ce que vous faites,

alors vous n’aurez plus besoin d’attendre

que les autres le fassent à votre place.

Vous vous donnerez ce dont vous avez besoin.

Ce que les autres vous offriront en sus,

ce sera comme des cadeaux inespérés !

 


Chaque fois que vous avez des attentes envers quelqu’un,

c’est le signe qu’il y a un besoin en vous

que vous ne comblez pas vous-même :

vous « attendez » que quelqu’un le comble pour vous.

Les probabilités sont faibles que votre besoin soit comblé

autant que vous le souhaiteriez.

 


Quand vous apprenez à vous donner vous-même

ce que vous demandez aux autres,

ce que vous attendez des autres,

une grande liberté apparaît dans votre vie.

Vivre sans attente est une forme de liberté majestueuse !

Finies les déceptions, les pleurs, les colères,

parce que l’autre n’a pas fait ce que vous vouliez.

 


Donnez-vous à vous-même ce que vous attendez

que les autres vous donnent.

Vous voulez des fleurs ?

Achetez-vous-en !

Vous voulez que votre conjoint prenne soin de vous ?

Faites-vous couler un bon bain avec musique et chandelles

et installez-vous-y en prenant soin de vous,

en savourant ce moment béni

où VOUS êtes à l’écoute de VOUS !

Vous voulez plus de marques d’affection

de la part de votre partenaire ?

Comment pouvez-vous vous en donner plus à vous

pour être moins en attente de l’autre ?

 


En répondant vous-même à vos propres besoins,

vous réduisez la pression dans la relation,

vous réduisez les attentes, les déceptions, les résistances,

les conflits, les guerres de pouvoir.

 


Plus vous répondrez vous-même à vos propres besoins,

plus votre estime de vous augmentera

et plus vos besoins seront comblés

par la personne la plus importante de votre vie :

VOUS

 

Diane Gagnon

Auteur - Coach - Conférencière

 

 

 

alpha_011.gif La Ressource Positive   alpha_016.gif


27/08/2018
0 Poster un commentaire

Comme je t'aime - Marc Lavoine (Album Je reviens à toi 2018)

76334312.gif

 

 

Mais avant de partir, j’écris quelques mots
Un dernier souvenir et j’ai le cœur gros
Non je n’écrirais plus, jamais après toi
Puisque je t’ai perdue, comme on perd la foi
Mais avant de partir, de fermer la porte
Mes derniers souvenirs que la vie emporte
Comme une lettre, un soupir, glissés sous la porte
Un au revoir en quelque sorte

 

Si tu savais comme je t’aime
Et je t’écris comme je t’aime
Soudain je pleure comme je t’aime
Et je t’embrasse comme je t’aime

 

Mais avant de partir refaire ma vie
Un dernier souvenir, la fête est finie
Non je n’reviendrai plus jamais sur mes pas
Comme un enfant perdu sans vie qui s’en va
Mais avant de partir de faire mon bagage
Le dernier souvenir du dernier visage
Comme une lettre, un soupir, pour le grand voyage
Je ne peux pas tourner la page

 

Si tu savais comme je t’aime
Et je t’écris comme je t’aime
Soudain je pleure comme je t’aime
Et je t’embrasse comme je t’aime
Si tu savais comme je t’aime
Et je t’écris comme je t’aime
Soudain je pleure comme je t’aime
Et je t’embrasse comme je t’aime

 

 

 


28/07/2018
0 Poster un commentaire

C’est une rencontre pas ordinaire - Marie-Sabine Roger

bf3a3b07.gif

 

 

 

" Des verbes
Qui poussent comme des herbes
Y en a qui passent en force
Elle est passée en douceur
De mon écorce à mon cœur

 

Dans les histoires d'amour
Y a pas toujours que de l'amour
Parfois y a même pas de "Je t'aime"
Pourtant on s'aime

 

C'est une rencontre pas ordinaire
Je l'ai trouvée par hasard
Sur un banc de mon square
Elle faisait pas trop d'écume
Pas plus rose qu'une colombe
Avec ses petites plumes
Elle était au milieu des mots
Des noms communs comme moi
Elle m'a donné un livre, puis deux
Des pages qui m'ont éclatées devant les yeux

Pars pas maintenant
T'as le temps, attends !
C'est pas l'heure
Ma petite fleur
Donne moi encore un peu de toi
Donne moi encore un peu de ta vie
Attends !

 

Dans les histoires d'amour
Y a pas toujours que de l'amour
Parfois, y a même pas de "Je t'aime"
Pourtant on s'aime "

 

 

 

Poésie lue à la fin du film

"La tête en friche"

par Gérard Depardieu

 

 

 

Un roman sur l’amour, l’amitié profonde,

l’ouverture et l’acceptation de l’autre…

 

 

84166etoile.gif Les Intemporels   84166etoile.gif


28/07/2018
0 Poster un commentaire

La claque - Axelle Red (Album Un coeur comme le mien)

c83960e7f6133361aa78fad1fc336e79.gif


Quoi qu’il arrive, ce soir ou

bien demain,
je fais ma valise.
Je prends le premier train,
même s’il faut que je dérive,
je trouverai le bon chemin,
enfin !


Même si tu crois
que je m’esquive,
Moi je pense que j’ai

toujours un destin.
Même si tu penses
que je ne pourrai

pas vivre si loin de tes yeux

et de tes mains,

tes mains.


Comment ai-je pu me laisser

aller à tes côtés ?
tes côtés ?

 
Mais c’est fini

et bien fini,

je ne serai plus, jamais ta
petite fille.
Mais c’est fini et bien,

fini plus de coups,

plus de claques
dans la nuit.


Na nanana na nanana

 
La fête peut bien continuer,
je ne serai plus là

pour la regarder.
La fête peut bien continuer,
je ne serai plus là

pour te contempler.

 

Comment j’ai pu tout encaisser
toutes ces années ?
Ces années ?


Mais c’est fini

et bien fini,

je ne serai plus jamais ta
petite fille.
Mais c’est fini et bien,

fini plus de coups,

plus de claques
dans la nuit.

    

 Je me suis noyée

dans tes sourires.
Je me suis coulée

dans tant de larmes.
J’ai même pris peur de tes rires
qui tombaient comme tombe parfois l’orage,
l’orage.


Comment avons nous fait

pour tomber si bas ?
Comment ai-je pu

me relever ?


Comment ai-je pu tout endurer
tous ces coups ?

tous ces coups ?


Mais j’ai toute

la vie devant moi.


Na nanana na nanana…

 

 


14/04/2018
0 Poster un commentaire

L'art des petits pas - Antoine de Saint-Exupéry

 

47ef1eb52a7e44f54153ffb9f243f7ac.gif

 

 

 

Je ne demande pas de miracles ni de visions,

Mais je demande la force pour le quotidien !

 

 

Rends-moi attentif et inventif pour saisir
Au bon moment les connaissances et expériences
Qui me touchent particulièrement.

 


Affermis mes choix
Dans la répartition de mon temps.

 


Donne-moi de sentir ce qui est essentiel
Et ce qui est secondaire.

 


Je demande la force, la maîtrise de soi et la mesure,
Que je ne me laisse pas emporter par la vie,
Mais que j'organise avec sagesse
Le déroulement de la journée.

 


Aide moi à faire face aussi bien que possible
À l'immédiat et à reconnaître l'heure présente
Comme la plus importante.

 


Donne-moi de reconnaître avec lucidité
Que la vie s'accompagne de difficultés, d'échecs,
Qui sont occasions de croître et de mûrir.

 


Fais de moi un homme capable de rejoindre
Ceux qui gisent au fond.

 


Donne-moi non pas ce que je souhaite,
Mais ce dont j'ai besoin.

 


Apprends-moi l'art des petits pas ! »

 

 

♥ Antoine de Saint-Exupéry ♥

 

 

 

 

  

Carreau-32.png  Texte à Méditer   Carreau-32.png


31/03/2018
0 Poster un commentaire

© 2018 - Ce jour là, je t’ai dit

bloggif_5abd427a21fdc.gif

 

 

Ma Louloute adorée,

Je t’ai adopté,

il y a déjà plus d’un an.

 

Ce jour là, je t’ai dit :

Viens avec moi,

je t’ouvre ma maison

et tous grands mes bras.

 

Tu n’auras plus jamais peur,

tu n’auras plus jamais froid.

 

Terminé ce monde de noirceur,

oublie les grilles autour de ton cœur.

 

Tu n’auras plus à payer

pour tes deux précédents maîtres.

 

Aussi dur que cela a été,

peu importe ce qu’ils t’ont fait,

fais-moi confiance, car moi,

je te fais le serment

d’être là, pour toujours.

 

Tous les humains ne sont pas les mêmes.

J’irai où tu iras

car je ne t’abandonnerai pas.

Viens contre mon cœur,

écoute le bien.

Ton regard est aussi doux

que ton cœur est grand.

 

Mon Dieu que c’est bon,

« Je t’aime mon Chien ». 

 

80el002d.gif

 

© VP – 2018 - On ne joue pas avec les sentiments

ROXY - Tous droits réservés

 

 

 

 

 

Coeur-32.png L'instant Réflexion - COPYRIGHT     Coeur-32.png

 


29/03/2018
0 Poster un commentaire

© 2018 La Libre-Pensée : La vertu de l’échec est le message de l’inconscient

be9690dcd8326a0587a420ca0130db5c.gif

 

 

« Ce qui ne nous tue pas

nous rend plus fort. »

♥ Friedrich Nietzsche ♥

 

OptimisticPerfectFieldmouse-max-1mb.gif

 

Se relever de tout échec, est-ce toujours possible ?

 

Que voilà encore une sacrée question, hein mes Anges,

et qui taraude bon nombre d’entre nous !

 

Bien évidemment, elle me parle à moi aussi

pour en faire aujourd’hui le thème choisi

de ma toute première libre pensée en ce début d’année 2018.

 

Bon nombre d’auteurs que j’aime lire

ont souvent évoqués ce sujet qu’est l’échec.

J’en ai donc choisi quelques-uns

pour leurs citations en références et dont leurs idées

me plaisent de partager avec vous ici…

 

 

Quoi de mieux effectivement que quelques pensées,

cueillies de ci de là, pour y réfléchir et y trouver

peut être toute la lumière qu’on attendait.

 

Houlà, c’est vrai que je n’ai pas publié depuis début février.

Que le temps défile à une vitesse folle,

nous voilà déjà en mars !

 

Mais rassurez-vous mes Anges, tout va bien,

j’ai juste des choses, trop de choses à faire à la fois…

 

N'oubliez pas de vous inscrire ici en tant que Membre,

vous êtes tous dans ma petite bulle

bienvenus !

 

 

Comme d’habitude, je vous mets le Player juste ici

pour vous permettre de choisir votre option de lecture

à savoir avec musique ou pas.

Il est programmé pour démarrer automatiquement.

 

 

Qu’en dites-vous ?

On se laisse tenter par le magnifique titre

qu’est "Rebirth" ?

Go !

 

 

 

Alors qu’est-ce que subir l’échec mes Anges

sinon celui de ne pas réussir ou obtenir quelque chose ?

 

 

Dans la vie, à force de tomber,

de se prendre des claques sur le nez,

de devoir traverser des épreuves, effectivement,

on a du mal à avancer sereinement et de surtout

garder confiance en soi lorsque les déceptions,

les ecchymoses émotionnelles jalonnent notre parcours.

 

On peut hélas éprouver surtout le sentiment

symptomatique de tout rapporter à soi.

Celui de n’être capable de rien ou de finalement

se résigner à ne jamais réussir.

Sauf que voilà

 

« La pire erreur n'est pas dans l'échec

mais dans l'incapacité de dominer l'échec ».
♥ François Mitterrand ♥

 

 

Ce n’est donc pas la chute en elle-même qui nous bloque

mais bien notre incapacité à y faire face.

En d’autres mots, c’est notre immobilisme

par découragement ou par le sentiment de ne pas y arriver.

Le pire étant alors celui d’abandonner.

 

 

La chute émotionnelle en fait bien évidemment partie.

Celle où on se laisse sombrer ou dériver par le chagrin.

 

 

En fait, tout est une question de conditionnement.

Celui de l’esprit et comment on l’alimente.

 

 

Quand on laisse s’installer le doute,

quand on permet de laisser le chagrin ou la lassitude

de prendre les commandes sur notre vie,

on fait naître des préjugés sur

ce que nous sommes ou devrions être.

 

Eh oui…

On s’en persuade à tort et le pire, on s’en nourrit.

 

Mais que de tourments et d’idées préconçues, on s’ingère…

 

 

L’échec, c’est vrai, si on y pense, pourquoi faire un drame

de ce qu’on n’obtient pas ou pas encore obtenu ?

Est-ce essentiel, vital dans notre vie ?

Ou est-ce, encore une fois, le fameux miroir-retour

qui nous lancine au fond de nous-mêmes ?

 

 

Autrement dit : N’est-ce pas plutôt

le regard des autres sur cet échec,

le regard que nous nous portons qui nous fait plus peur,

plus de mal que l’échec en lui-même ?

 

 

Je vais vous donner un exemple très simple,

mais vraiment très simple.

 

 

Vous êtes seul sur une île et vous devez aller cueillir

une noix de coco tout en haut d’un foutu cocotier !

Bref, vous allez monter une première fois.

Si vous n’y parvenez pas, vous recommencerez

et recommencerez encore, sans pour autant

vous traiter de bon à rien face à cela.

Vous en rirez peut être même…

 

 

Bref, pour atteindre votre objectif, vous tentez tout

ce que vous pouvez y compris sur tous les angles

d’attaque possibles sans que cela devienne une angoisse

ou vous fissure dans votre estime.

En fait, comme pour accéder en haut d’une pyramide,

quel que soit l’angle des quatre choix d’amorce par lequel

vous décidez de monter n’en sera pas

forcément plus mauvais !

C’est vous seul qui décidez.

Seule votre volonté d’y parvenir

sera alors uniquement portée

par votre seul regard et jugement.

 

 

« Redouter l'échec, c'est redouter le ridicule,

il n'y a rien de plus mesquin.

Aller de l'avant - c'est justement ne pas craindre

de devenir la risée de ses semblables ».
♥ Emil Michel Cioran ♥

 

 

Prenons maintenant cette même situation

mais plus de 20 personnes vous regardent, vous scrutent.

Là, le regard des autres commence à jouer…

Oui, car si hélas, vous n’y parvenez pas, vous le subirez

non seulement comme un échec mais également

comme une claque humiliante sur votre estime…

Vous voyez où je veux en venir ?

L’humiliation pour note de fond.

 

Alors oui, là, vous commencerez à vous persuader

que vous êtes nul simplement parce que vous aurez laissé

leur regard et leur jugement vous atteindre

comme un perdant !

 

 

De sorte que tout ceci fait que

cette incitation permanente à la compétition,

ce regard collectif porté fait que « l’échec »

soit perçu comme un stigmate.

Autrement dit, les gagnants sont littéralement louangés

voire idolâtrés alors que les malheureux jugés

comme des perdants sont très mal perçus.

Les fameux loosers …

 

 

Sauf que cette attitude collective entretenue

est préjudiciable et peut mettre en cause la capacité de réaction

comme véritablement perturber le bien-être personnel

d’une personne face à l’échec.

 

Toute personne n’a pas en elle spontanément

les ressources pour y faire face.

 

Ce foutu refus social déclenche en elle

un véritable mécanisme défensif parce qu’elle bloque

et n’admet pas qu’elle ait pu se tromper,

commettre des erreurs ni tout bonnement réaliser

qu’elle a effectivement, comme à chacune, des limites personnelles.

Bref, elle le vit mal, douloureusement et

en fait parfois un drame…

Au point parfois de ne plus savoir,

ni même vouloir avancer.

 

 

Mais bon sang, c’est vrai,

pourquoi vouloir toujours répondre

à une image ou une posture attendue ?

Celle qui n’entend pas l’échec…

Attendue de qui en réalité ?

Si ce n’est la plupart du temps de vous-même !

 

La fameuse estime de soi, eh oui encore elle,

car elle n’est jamais bien loin !

 

Mais pour la préserver, il faut la travailler,

la choyer et surtout la blinder.

 

 

" Échouer, c’est avoir l’opportunité de recommencer

de manière plus intelligente."

Henry Ford

 

 

 

Tout le monde sans exception mes Anges

traverse des déserts mais certains ont la faculté

de rebondir plus facilement.

Comment ?

 

Eh bien tout d’abord, ils se simplifient la vie !

Eh oui, c’est aussi bête que cela.

Ils ne s’encombrent pas.

 

Savez-vous que nos cultures ne nous ont pas apprises

à nous simplifier la vie ?

Nous nous mettons nous-mêmes

une pression phénoménale qui, regardée,

en prenant juste un peu de hauteur, n’en est pas une.

Notre esprit est purement et simplement embrouillé

par notre perception car nous lui permettons de le faire…

 

 

Décider de simplifier sa propre vie permet de résoudre

une quantité non négligeable de frustrations, d’attentes,

de problèmes tout simplement en revenant à l’essentiel

et le fondamental qui se nourrit d’authenticité et de simplicité.

 

 

Plus l’environnement est complexe, agressif,

vampirique et plus, il est anxiogène et nous épuise.

Et plus alors, nous aurons des difficultés si malheureusement

nous sommes amenés à devoir le combattre !

 

 

Parce parfois, on s’éparpille sur mille choses à la fois.

On pense et on se persuade que l’on est rempli, occupé,

surbooké mais concrètement, qu’est que cela donne ?

On brasse surtout beaucoup de vent, oui !

 

Car si effectivement, on entame beaucoup de choses,

elles sont rarement menées à leur terme ou loin d’être finies.

 

Alors si le mot « ménage » pour en revenir à l’essentiel

devenait simplement la base moteur de notre esprit ?

 

Une chose à la fois et vous verrez combien cela le soulage,

 combien cela re-booste votre énergie et vos défenses.

 

Atteindre une chose à la fois est en plus très gratifiant

et tellement stimulant sur votre fameuse confiance en soi !

Vous serez requinqué et prêt à repartir

porté par votre enthousiasme du précédent récolté-gagnant.

 

"Les erreurs sont les portes de la découverte." 

♥ James Joyce ♥

 

 

Oh que oui et surtout celles de la découverte

sur vous-même…

 

 

Le fait que vous vous soyez éparpillés, vous avez permis,

vous avez ouvert trop de portes qui alors

par des perditions d’énergie (de vous-mêmes)

se sont ainsi totalement évaporées.

Dès lors que lorsqu’une épreuve vous traverse,

vous ne possédez plus assez de ressources, en vous,

pour y faire face et ainsi vous permettre

de rebondir le plus vite possible.

Sauf que cela peut dériver parfois

jusqu’à la plus noire dépression.

 

Simplement parce que vous avez pris l’eau,

sans vous en rendre compte,

jusqu’à vous y noyer dès la première pluie !

 

Beaucoup pense que l’échec est quelque chose

à connotation négative et de stigmatisant au point

qu’il est difficile de surmonter.

 

C’est faux !

Il est au contraire, ce signal, « ce plus »

ce message inconscient qui vous bouscule

et vous demande d’aller vous chercher au fond de vous-même !

 

 

" Fort heureusement, chaque réussite

est l'échec d'autre chose."
♥ Jacques Prévert ♥

 

 

Parce qu’oser prendre un risque,

échouer, recommencer,

c’est l’enseignement de la vie.

C’est ce qui nous fait avancer,

grandir et nous améliorer.

Sans cela, on ne retient rien

et surtout, on n’apprend rien !

 

Retenez ceci mes Anges :

Les petits objectifs à court terme

sont porteurs car efficaces pour conserver le cap

et entretenir la motivation.

 

 

Les petits objectifs atteints sont gratifiants

pour votre estime et vous boostent pour le suivant…

 

 

Et aussi parce que les échecs ont cet avantage,

celui de donner plus de saveur au succès !

 

 

"Il est moins grave de perdre que de se perdre."
♥ Romain Gary ♥

 

 

L’esprit trop rempli, embrouillé, immature aussi,

j’ai moi-même très longtemps subi les évènements,

les échecs, convaincue par des préjugés,

par une culture reçue, par une image attendue

et véhiculée des autres sur moi-même.

Ah le fameux regard des autres !

 

Moi-même bancale, dès mon plus jeune âge,

j’ai ainsi laissé faire des ravages sur le fameux « moi »

par ceux qui à tort me donnaient si peu d’estime

envers moi-même et me faisaient dire que je n’étais pas

ou jamais à la hauteur pour en arriver

à la conclusion épouvantable

que je n’avais de fait aucune valeur…

Bref que je ne valais rien !

 

Avoir été abandonnée, avoir vécu dans plusieurs foyers

et élevée par un substitut de mère

qui ne me voulait pas,

qui ne n’aimait pas, qui m’acceptait,

et qui me tolérait "à contre cœur"

pour ne surtout pas perdre son mari,

je peux vous dire que cela n’aide pas 

à vous aimer comme il se doit!

 

Je me suis tellement compliquée la vie à vouloir

tout bien faire et à attendre de ces autres

de la reconnaissance et/ou de l’amour…

Mon Dieu que je leur ai donné trop d’importance,

trop d'emprise,

 au point de m’en oublier Moi !

Que d’énergie dans cette dépendance,

j’ai dilapidée dans l’attente

de leur approbation alors que le changement

sur mon estime

ne pouvait venir que de moi…

Le fameux regard de cette estime

que je portais sur moi !

 

Alors, un jour enfin « déclic »,

celui de la délivrance,

j’ai décidé d’en finir

et ne plus m’arrêter à ce que

« les autres » aient pu me dire

ou ce que j’ai pu croire ou être.

Tout cela n’était que subjectif !

C’était leur regard.

Pas le mien, celui qu’ils avaient réussi

à voiler ou travestir

par leur foutue vision ou lapidaires paroles !

 

Une interprétation de leurs propres expériences,

de leurs propres peurs voire de leurs propres doutes.

 

Ainsi, en croyant savoir ce qu’ils pensaient de moi,

c’était leur propre vie qu’ils m’attribuaient par effet miroir

et dont je m’alimentais, sans le voir, pourtant insidieusement.

 

Combien de proches se trompent Mes Anges

sur ce que nous sommes

ou sur ce qui est bon pour nous ?

 

Alors oui un jour, je me suis pardonnée

après m’être regardée enfin dans mon miroir.

Je me suis pardonnée de n’avoir pas toujours tout réussi.

Parce que les erreurs ou les échecs font partie de la vie,

de l’apprentissage et de tout être humain.

Tout cela a fait de moi ce que je suis !

 

 

Certaines de ces erreurs qui ont pourries ma vie

n’étaient en définitive pas cruciales au point

de la remettre si mal en cause.

 

 

 Elles m’ont surtout vidé, épuisé

et handicapé affreusement

pour affronter les obstacles obligés

que toute vie entraine.

 

 

Mais grâce à cette prise de conscience,

à ce « ménage » nécessaire, libérateur et salutaire,

à ce travail fait sur moi, j’ai repris confiance

et stimulé mon estime de moi.

 

Alors je ne dis pas bien sûr que c’est facile

mais j’ai beaucoup plus de répondant et surtout d’énergie

face aux nouvelles épreuves de la vie…

Je fais de l’avenir ce que bon me semble sans trimbaler

les fameuses valises-échec du passé.

Des valises faites surtout de mes erreurs

quant à la vision de ces autres que j’avais autorisée inconsciemment,

faute de m’aimer moi-même, à laisser dépeindre sur moi !

 

Alors, mes Anges, ne faites pas d’un échec

le socle de votre vie.

Ne lui laissez pas ouvrir la porte du traumatisme.

 

Prenez cet échec comme le simple message

que vous n’étiez pas prêt…

Le message de votre inconscient.

 

Pour un enfant, je peux vous en parler,

il n’y a rien de plus anxiogène que de lui dire :

« Tu t’es trompé mais le principal est de ne plus recommencer ! »

Mais en quoi est-ce anxiogène ?

Parce qu’il va se dire qu’il n’a plus le droit à l’erreur !

Cette vision est terriblement insoutenable.

 

Faire une erreur ne fera jamais l’échec de la personne…

Un échec est le résultat de quelque chose et non de quelqu’un !

 

Ne permettez jamais non plus quiconque de vous placarder

de sa vision qu’il a sans savoir de vous-même et qui,

par substitution, finira alors par driver votre vie

en se nourrissant de votre esprit.

 

Si vous vous aimez, si vous croyez en vous,

votre endurance et votre force seront bien là et le reste alors

ne fera plus de bruit dans votre esprit. Plus de perdition d’énergie.

 

"Le succès, c'est aller d'échec en échec

sans perdre son enthousiasme."

♥ Winston Churchill ♥

 

 

Ne plus rien attendre des autres, incluant leur regard

pour agir comme bon vous semble et selon vos choix,

permet d’alléger ses pas.

Et, peu importe si vous vous trompez !

 

L’erreur est votre guide et votre cerveau

va intégrer le message qu'elle véhicule.

 

Il faut donc toujours être à l’écoute de soi pour d’une part

s’en nourrir mais aussi changer si besoin illico de stratégie.

Car effectivement, il se peut qu’il vous dise

que tout compte fait, vous n’êtes pas sur le bon chemin

et que quoique vous fassiez, vous irez constamment

vers le même cul-de-sac !

 

Le cerveau, votre boîte noire,

tout ce qui touche à votre intellect,

vous envoie alors un message de sérendipité.

Savez-vous ce que c’est mes Anges ?

Eh bien curieusement, par heureux hasard,

c’est l’art d’apprendre

en  tirant un profit sans chercher !

Autrement dit, le don de faire des trouvailles.

C’est la capacité à trouver, à découvrir « par chance »

à la suite d’un échec malheureux ce que l’on ne cherchait pas

et d’en comprendre l’intérêt comme la valeur.

Rectifier l’erreur de manière imprévue, par fortuité !

 

Alors surtout dès maintenant, lorsque vous aurez le sentiment

de vous retrouver en mode BIG FAIL,

ne perdez jamais de vue

que les échecs sont le tremplin de tout succès…

 

Car se planter permet de mieux rebondir.

Soyez dans l’attitude plutôt que le résultat pour votre "Moi" !

 

Rebondir sur une autre voie que jamais vous n’auriez pensé

imaginer voire emprunter si vous n’en étiez

malheureusement pas passé par là !

 

"L'important est de tirer une leçon de chaque échec."
♥ John McEnroe ♥

 

Le vécu entraine des ecchymoses mais parfois

le survécu est bien meilleur.

 

« Le trauma fracasse, c’est sa définition.

Et la résilience qui permet de se remettre à vivre

associe la souffrance avec le plaisir de triompher.

Curieux couple ! »

♥ Boris Cyrulnik ♥

 

 

Alors mes Anges, face à tout échec,

reprenez le pouvoir sur votre esprit

qui rumine votre souffrance.

 

Reprenez le contrôle sur votre estime

et ouvrez toutes grandes

les portes de vos capacités cachées.

Ouvrez votre esprit au message inconscient caché.

 

Offrez-vous la persévérance dans la soif utile

d’apprendre toujours et encore.

Le plus important n’est pas dans l’acte de tomber

mais bien celui de toujours vous relever.

 

Permettez-vous ainsi d’exister

dans le seul lit, le nid du désir

qu'offre celui de la résilience*

pour l’heureux plaisir de rebondir

et le bonheur de vous voir triompher…

 

artfichier_790150_5402910_201601091038430.gif

 

*La résilience est un phénomène psychologique qui consiste,

pour un individu affecté par un traumatisme,

à prendre acte de l'événement traumatique pour ne plus,

ou ne pas, avoir à vivre dans la dépression et se reconstruire.

Elle transforme la douleur en force motrice

pour se surpasser et en sortir fortifiée

 

 

© 2018 - VP - On ne joue pas avec les sentiments

Tous Droits Réservés

 

CTSDvyNP7ahfdI3u_Q-ZFQ404V8.gif


10/03/2018
0 Poster un commentaire

Blue Moon © L'instant Messages

dreams (8).gif

 

 

En cette phase de Pleine Lune du 31 janvier 2018

et dont l'ascension est dite "descendante",

je viens vous dire "bonjour" ou "bonsoir"

à tous qui me suivez ou qui venez, le temps d'une pause,

découvrir et parcourir mon univers.

Celui dans lequel, j'aime tant me ressourcer voire me réfugier,

y écrire et vous accompagner.

 

 

C'est en appréciant les petits bonheurs

et les petits plaisirs quotidiens que l'on peut réaliser

qu'on est heureux…

Celui d'avoir le choix, les choix,

quand d'autres ne peuvent pas.

 

 

Comme vous l'avez sûrement deviné,

je suis une inconditionnelle de musique pour l'avoir

moi même pratiqué durant quelques années.

Ce pourquoi, il me tenait à cœur de l'inclure

à part entière sur le site.

Écouter, Découvrir, Vibrer, Se laisser emporter…

La musique comme à contrario le silence

sont deux mondes merveilleux à s'offrir sans modération

et lorsque le besoin le demande.

Ils ont la faculté d'agir sur nos émotions.

Alors en période de vague à l'âme, mettez un bon morceau

qui boostera vos batteries et vous donnera l'envie de voler,

vous savez comme le fameux papillon qui reprend confiance

et repart en conquérant toujours plus haut les airs...

 

 

 

 

 

 

C'est donc sur le magnifique et puissant album REMIXES

d'AUDIOMACHINE et que j'adore qu'il vous est possible

"en fond" de me lire aujourd'hui. 

Vous avez le choix bien sûr !

Vous pouvez l'écouter après si vous préférez.

Le player est mis en introduction pour faciliter votre choix.

Il est programmé pour démarrer à l'ouverture de l'article.

 

 

Je nous ai choisi aujourd'hui le morceau Apollo's Triumph,

un morceau idéal en cette Pleine Lune qui remplit littéralement

la pièce par sa présence et sa force musicale.

Fermez les yeux et laissez vous emporter  …

Un véritable bijou de Bonheur à l'état pur ! 

J'espère que vous y serez sensible autant que Moi.

                           

Alors, la super Lune, surnommée "Blue Moon"

vient du fait de son éclipse totale.

Elle est en réalité la seconde pleine lune du mois ; 

ce qui est rare car le cycle lunaire est d'une durée de 28 jours.

 

 

Elle sera très proche de la Terre (distance de la Terre 366 054 km),

plus visible et ses effets énergétiques d'autant plus forts.

Inutile donc de vous le dire : ça va secouer Mes Anges !

 

 

Les éclipses apportent de véritables tournants dans notre quotidien.

Elles sont porteuses de changements et

éclairent les domaines de notre vie qui en ont besoin.

C'est une énergie positive, forte, qui nous pousse à l'action.

Mais elle sera aussi une période d'introspection.

Certaines émotions enfouies risquent d'émerger

d'où l'importance de les laisser s'exprimer pour réagir en conséquence.

Soyez donc à l'écoute des signes qui vont s'ouvrir à vous.

 

 

Cette Lune Bleue est un phénomène astronomique particulier.

Il est placé dans le signe de feu du Lion,

ce qui nous invitera à utiliser notre force intérieure,

faire rugir le lion ou la lionne en nous…

Attention à l'orgueil du Lion toutefois.

Cette éclipse va nous accompagner pour trouver notre voie

et ainsi retrouver la confiance en soi, en ce que nous sommes.

 

 

Elle impacte de manière différente chaque signe du zodiaque.

Je vous rappelle rapidement que le ciel est divisé en 12 maisons.

Ces maisons représentent chacune un domaine de la vie quotidienne.

Ainsi, la lune, chaque mois, change de maison et de fait

traverse chacun des 12 signes astrologiques.

 

 

Bélier : Lune en maison 5 (les amours, la création)

Taureau : Lune en maison 4 (la famille, le foyer)

Gémeaux : Lune en maison 3 (la communication, l'entourage immédiat)

Cancer : Lune en maison 2 (l'argent, les biens matériels)

Lion : Lune en maison 1 (le moi, le comportement)

Vierge : Lune en maison 12 (la solitude, les épreuves intérieures)

Balance : Lune en maison 11 (l'amitié, l'espoir et les rêves)

Scorpion : Lune en maison 10 (Réussite sociale et professionnelle, le destin)

Sagittaire : Lune en maison 9 (les voyages, les idéaux philosophiques)

Capricorne : Lune en maison 8 (les crises et les transformations)

Verseau : Lune en maison 7 (les unions, les contrats)

Poissons : Lune en maison 6 (la vie quotidienne, le travail et la santé)

  

Au moment de la Pleine Lune, elle nous rappelle

par sa présence lumineuse, de sa force,

de notre vulnérabilité émotionnelle

lorsque nous nous connectons à son magnétisme. 

Son énergie lunaire nous envahit émotionnellement

d'où les changements d'humeur si nous sommes

dans un état altérable intérieur.

Comme vous le savez sûrement,

nous sommes composés majoritairement d'eau,

ce qui par ricochet au moment de la Pleine Lune,

nous absorbons plus facilement son énergie.

 

GKpSwCL1chzTSoAwmOxdYfJv1I8@200x200.gif

Je trouve que ce début d'année n'est pas de tout repos

et il est un sentiment de tension palpable pour beaucoup d'entre nous.

 

C'est donc le moment de lâcher prise, respirer, écouter,

s'ouvrir à ce que l'univers nous envoie.

 

Le temps est venu d'embrasser ces changements

et les inspirations qui s'offrent à vous mes Anges

et ce, afin de faire naître un nouvel état d'être...

 

Aucun livre, aucun cours, aucune théorie, aucun Maître

ne pourront vous enseigner ce que seule

votre expérience pourra vous donner.

La plus belle leçon est celle que vous vivrez !

 

 

 

26993669_564902337214660_5313707229062981234_n.jpg

 

 

N'oubliez jamais mes Anges, l'important c'est oser !

Oser être vous même.

Claquer s'il le faut la porte pour vous libérer

mais ne restez jamais prisonnier d'une situation

qui vous fait peu à peu vous éteindre,

sombrer dans le mal être 

ou les affres résignés de la commodité.

 

"Le seul mur qui vous empêche d'avancer,

c'est celui que vous créez avec vos pensées."

♥ Nicole Bordeleau ♥

 

Restez toujours maître de votre vie, de vos pensées,

et peu importe ceux qui ne vous comprendront pas.

Vous et vous seuls savez ce qui est bon pour votre Moi.

Alors permettez...

Permettez d'écouter votre petite voix.

Et le chemin s'ouvrira.

Avec toute mon amitié,

Je vous embrasse Mes Anges.

 

artfichier_790150_5402910_201601091038430.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


31/01/2018
0 Poster un commentaire

J’écoute ma peur ou j’écoute mon coeur ? © Diane Gagnon 2018

RT_X5wPzUw-m3GroZbwwSQN6Wlc.gif

 

Devant chaque décision de notre vie,

nous avons toujours deux choix :

écouter notre cœur ou écouter notre peur…

 

 La différence semble parfois difficile à trouver.

Pourtant, nous avons très souvent tendance à écouter notre peur

quand nous faisons nos choix basés sur l’extérieur :

« Qu’est-ce que les gens vont penser ?

À qui ferais-je de la peine ?

Qu’est-ce qui est le plus Secure, le plus payant ?

Est-ce que je me suis déjà engagé ?

C’est plus logique ainsi, non ?

Mes parents diraient que c’est ce qu’il faut faire ! »

  

Quand nous basons notre choix sur notre intérieur,

les questions sont différentes :

« Qu’est-ce qui me fait le plus vibrer ?

Qu’est-ce qui peut me rendre plus heureux ?

Qu’est-ce que mon intuition me dit ?

Comment puis-je mieux servir, mieux aimer ? »

   

La peur semble nous procurer un (faux) sentiment de sécurité.

Le cœur nous amène la liberté, la paix,

la joie, le sourire aux lèvres.

La peur nous fait dire :

« Je crois que c’est ça qu’il FAUT faire. »

Le cœur nous fait dire :

« C’est là que je dois ÊTRE ».

La peur nous rassure pour un temps.

Le cœur nous fait vibrer longtemps.

  

Comment savoir encore ?

En nous demandant :

« Qu’est-ce qui me manquerait le plus

si je ne l’avais pas dans ma vie ?

Qu’est-ce que je ferais si j’étais indépendant financièrement ?

Si j’avais une baguette magique

qui effacerait toutes les contraintes,

qu’est-ce que je choisirais ?

 

Et pourtant, malgré la clarté des choix à faire,

nous continuons encore de faire des choix basés sur la peur.

Et nous nous étonnons de ne pas être heureux.

Est-ce que vraiment ça prend du courage

pour choisir avec le cœur ?

À moins que cela ne prenne beaucoup d’estime de soi ?

Et si choisir avec le cœur était justement le premier pas

à faire pour développer son estime de soi ?

Pour enfin nous démontrer de l’Amour pour soi ?

 

Le cœur a toujours raison.

La peur a toujours des excuses.

Le cœur nous garde en vie.

La peur nous maintient dans la survie.

Le cœur, c’est un pas vers le bonheur.

La peur, c’est un pas vers les pleurs.

Choisir avec son cœur,

c’est un merveilleux moyen d’apprendre à s’aimer.

 

Pour de vrai.

Enfin !

 

© Diane Gagnon

♥ Auteur Coach Conférencière  ♥

 

 

alpha_018.gif La Ressource Positive  alpha_016.gif

 

 

 

 

CTSDvyNP7ahfdI3u_Q-ZFQ404V8.gif


24/01/2018
0 Poster un commentaire