NULLA DIES SINE LINEA

NULLA DIES SINE LINEA

Les signes avant-coureurs de la rupture

 

bloggif_571ca469eefb6.gif

 

 

 

 

 

Dans toute relation, il est tout à fait normal

qu'il y ait des hauts et des bas ;

Chaque individu étant, par définition, en perpétuelle évolution.

 

Toutefois, lorsque le malaise perdure,

notre joie de vivre s'éteint,

notre sourire disparaît et que le sentiment d'être malheureux

s'installe lourdement en soi-même, il est urgent d'y faire face

soit en cherchant rapidement une solution à deux ou

en prenant la décision de quitter l'autre.

 

Oui, parce qu'on peut, tout à fait, quitter

une personne que l'on aime toujours surtout

si notre santé mentale voire physique se dégrade et en dépend.

 

Se sentir constamment dans le mal être

en présence de son conjoint constitue un signal fort.

Le corps ne trahit jamais ce que notre esprit

refuse de comprendre et surtout d'accepter.

Il faut donc veiller à reconnaître

tous les signes avant-coureurs qui nous sont envoyés.

 

 

Bien avant d'en arriver au choix décisif de la rupture,

il y a des signes présages qui montrent que la relation va mal.

 

En voici les principaux listés :

 

 

artimage_205392_1212810_20100422091378.gif   Le 1er signe évident est qu'il n'y a plus de communication :

 

Pour qu'une relation puisse fonctionner,

la base est de pouvoir se parler.

La communication est, en effet essentielle, pour pouvoir échanger

sur ce que l'on ressent, en tout domaine et toute circonstance confondue,

c'est à dire ses peurs, ses doutes, ses ressentis (infondés ou non),

ses aspirations, ses ambitions professionnelles, ses problèmes en général,

mais également les projets communs voire même

les questions plus délicates liées à l'argent du couple.

 

Le fait de ne plus vouloir parler à son conjoint

de tous ces points peut être le signe qu'on ne l’intègre plus

au fond dans la relation et qu'en réalité, on agit désormais en « cavalier seul ».

 

 

artimage_205392_1212810_20100422091378.gif  Le 2ème signe vient dans la continuité du 1er à savoir les disputes :

 

Faute de savoir encore communiquer,

les disputes pleuvent !

 

Tous les sujets nécessaires à la relation

pour fonctionner deviennent sources de conflit.

Et le signe qui doit alerter est la fréquence de ces disputes.

Vivre dans le conflit permanent dégrade,

abîme et bloque toute relation.

 

 

artimage_205392_1212810_20100422091378.gif  Le 3ème signe qui doit interpeller est de ne plus,

de ce fait, avoir de projets à deux :

 

Au début de la relation, on est riche et même excité

de s'imaginer dans les projets futurs à réaliser ensemble.

On s'y voit déjà…

On rêve de vivre ensemble voire se marier,

avoir un ou des enfants, acheter un appartement ou une maison,

avoir un animal de compagnie ou de se lancer à deux dans les voyages.

Tout ce qui fait, en somme, les fondations solides de la relation

parce qu'on est dans l'engagement et la réalisation concrète

d'une vie construite à deux.

 

Sauf que faute de communication et de disputes à répétition,

la situation change.

Exit les projets !

 

Et ne plus savoir construire et grandir ensemble

dans des projets communs finit par rendre malheureux

et le sentiment d'être seul...

 

 

artimage_205392_1212810_20100422091378.gif  Le 4ème signe découlant de cette déconstruction amorcée

est l'ennui avec l'autre :

 

Au départ, tout est tout beau,

tout rose comme dit la formule.

N'ayant plus de projets ensemble, on finit

par s'éteindre dans son coin et surtout d'ennui.

 

Là encore, il est plus qu'urgent de le dire

pour faire un bilan à plat de la situation.

Soit on persiste et on se donne les moyens pour en sortir,

soit on y met un terme...

 

 

artimage_205392_1212810_20100422091378.gif  Le 5ème signe, par ricochet,

est de ne plus passer de temps ensemble :

 

Le signal qui doit alerter, c'est la fuite à savoir

l'espace de plus en plus grand qui est mis entre les deux personnes.

Chacun trouvant des excuses

pour passer du temps ailleurs (bridge, sport, travail…) ou avec des amis.

 

 

La multiplication des occupations extérieures

doit être prise très au sérieux.

L'un (ou les deux) cherchant en fait, de son côté, un refuge

 

pour déserter, ne pas se plomber le moral sitôt rentré à la maison

et pour n'avoir pas à se confronter au silence lourd

et pesant de la relation en perdition.

 

Tout ce que vous aimiez faire ensemble autrefois

n'existe plus ou si peu (se faire un week-end rien qu'à deux,

aller au restaurant, se balader et découvrir ensemble

et en amoureux de jolis endroits…).

 

Quand on est dans le partage mutuel et l'amour,

même une passion de l'un est l'occasion rêvée

pour la faire connaître à sa moitié et la vivre à deux !

On veut tout faire à deux.

Encore faut-il être connectés...

 

Si les deux agissent de la même manière

en se fuyant l'un et l'autre, c'est le signe évident

que la relation va très mal et touche à sa fin.

 

 

artimage_205392_1212810_20100422091378.gif  Le 6ème signe, c'est ne plus avoir envie de faire d'effort :

 

Le fait de passer plus de temps ailleurs qu'avec sa moitié,

forcément et insidieusement, éloigne jour après jour

et pire devient une sinistre réalité.

La vision réconfortante de la relation se détourne

peu à peu et ne passe plus au 1er plan.

 

En outre, le fait de ne plus avoir envie de prendre soin de soi

pour lui plaire est là aussi révélateur.

Il n'y a plus de séduction dans l'air.

 

A l'opposé, voir son conjoint se faire beau et sortir

de plus en plus, sans vous, soulève également question.

 

Le pompon est lorsque cela vous est devenu complètement égal…

La lassitude s'est belle et bien installée et avec elle,

le danger omniprésent de rompre prochainement.

 

 

artimage_205392_1212810_20100422091378.gif  Le 7ème signe est l'absence de signes d'attention et d'affection :

 

Au début, ces signes pleuvaient :

On avait l'habitude de s'embrasser, de se dire « je t'aime »

ou se texto ter "en rafale" des mots doux

à longueur de journée (eh oui on trouve toujours du temps

pour ceux qu'on aime car tout est une question de priorités).

 

Aujourd'hui, il faut bien le dire : c'est le néant.

Vous êtes comme deux personnes bien dissociées

et sans la moindre affection connectée.

Bref, vous êtes comme deux étrangers sous le même toit.

Difficile d'envisager dans ces conditions,

un avenir porteur et sain commun…

 

A noter selon étude :

Tout ce qui est passionné et s'embrase rapidement,

peut aussi retomber, tout aussi vite, tel un soufflé !

 

 

artimage_205392_1212810_20100422091378.gif  Le 8ème signe coule de source,

c'est l'impact direct sur la vie sexuelle

(à ne pas confondre avec la baisse de libido

qui peut être liée à d'autres facteurs) :

 

Comme les signes d'affection se sont effrités

voire évaporés au fil du temps, le désir lui aussi s'envole.

Si l'amour n'est pas ressenti et entretenu dans la relation

entre les deux personnes, le désir forcément s'en va.

 

Et si le désir s'en va, tout est prétexte

pour éviter de faire l'amour.

Faire semblant est l'outrage suprême.

Et qui dit effort dit « contre-coeur ».

 

A ce propos, il faut toujours faire attention,

au détour de quelques mots, lorsque le partenaire dit :

« J'ai encore fait l'effort de... ».

Car qui dit effort sous-entend une volonté absente,

un acte non naturel et encore moins spontané

puisqu'on s'oblige à faire.

En clair : « on va à l'encontre de soi ».

L'épanouissement dans tout cela

a totalement plié bagage..

 

 

artimage_205392_1212810_20100422091378.gif  Le 9ème signe est l'agacement et l'énervement permanent :

 

C'est devenu à un point tel que vous ne supportez plus rien chez l'autre.

Tout vous énerve de manière exacerbée alors qu'au départ,

tout ce qui vous insupporte faisait son charme…

Preuve que la période dite rose est terminée.

 

En fait, vous n'en pouvez plus, n'en voulez plus

et souhaitez au fond que tout cela finisse

pour reprendre votre route mais, seul.

 

 

artimage_205392_1212810_20100422091378.gif  Et comme mis un introduction, le 10ème et dernier signe

est le sentiment constant d'être malheureux :

 

Vous êtes triste, éteint.

Plus rien ne brille en vous.

Vous ne vous sentez plus avancé.

Normal, vos ailes d'amour ont été coupées.

Pire encore est la santé qui peut parfois être impactée

selon les situations et cela vous ronge à petit feu…

 

 

SpI742S1womT0kNBLDnYHaDKTSo.gif
 

 

Prendre la décision de quitter son conjoint

n'est pas une chose facile à faire.

Celui qui prend la décision de rompre la porte tout autant

(voire parfois plus) que celui qui est quitté.

Le poids de la décision peut être lourd à porter

durant de très longues années.

 

Ce en quoi, il ne faut jamais traîner

de mettre un terme dans la relation dès que la décision

est prise pour le faire.

Plus on attend et plus cela rend malheureux.

 

L'important étant, de préférence, le dire au moment judicieux,

dans le calme, en face et de manière posée pour ne pas rendre

encore plus douloureuse et haineuse la rupture.

Car tout ce qui n'est pas compris sur le moment

et accepté ensuite reste ancré en soi…

 

Enfin, rompre n'est pas une fin en soi.

Toute relation n'est malheureusement pas écrite d'avance pour durer 

et aimer parfois ne suffit pas.

Ce qui importe est d'être capable de rebondir

face à l'échec plus grandi et plus construit que jamais.

 

 

Enfin, si la rupture est source de blessures en soi,

il est bon de veiller à se reconstruire avant de se lancer,

tête baissée et surtout « blessée », dans une autre relation dite « kleenex »

qui peut, elle aussi, dans un tourbillon enivrant n'être rapidement

qu'un mirage et une déception supplémentaire.

 

 

artimage_205392_1212767_201004220911550.gif  Vous pouvez retrouver cet article dans la rubrique :

Pique-32.png Thématiques Existentielles : l'Amour  Pique-32.png

 

 

 

 

 



10/01/2023
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 62 autres membres