NULLA DIES SINE LINEA

NULLA DIES SINE LINEA

Après le deuil © Diane Gagnon

 

1b20aa1bf9a3f7a22916e162e61504d1.gif

 

 

 

 

 

 

Faire le deuil de quelqu’un ou de quelque chose

nous semble souvent insurmontable.

 

 

 

Nous songeons alors à tout ce à quoi

nous devons maintenant renoncer :

la présence de l’autre, les bons moments,

les projets d’avenir, les souvenirs en commun.

 

 

Dans notre société, le deuil est souvent vécu

comme une étape difficile à traverser,

la fin de quelque chose qui nous tenait à cœur,

la fin de la vie telle que nous la connaissions jusque-là.

 

 

Qu’il s’agisse du deuil d’une personne,

d’un emploi ou de quelque chose d’important pour nous,

lorsque nous sommes dans le deuil,

il nous est difficile de nous projeter

au-delà de celui-ci ou d’en voir toutes les ramifications.

 

 

Pourtant le deuil, ce n’est pas que renoncer

à quelque chose ou à quelqu’un :

c’est aussi la manière que prend la Vie

pour créer plus d’espace pour que de nouvelles choses

ou de nouvelles personnes entrent dans notre vie.

 

 

 

Ce qui nous a quitté fera toujours partie de nous,

mais maintenant, il nous faut nous aussi

faire de place pour autre chose, pour la Vie.

 

 

Nous avons plutôt tendance à percevoir le deuil

comme une porte qui se ferme.

Mais peut-être que le deuil est le seuil

de quelque chose de nouveau :

une nouvelle relation, une nouvelle situation,

un nouvel emploi… une nouvelle vie peut-être.

 

 

Nous avons parfois l’impression que

si nous finissons notre deuil,

cela enlève de l’importance à ce que nous pleurions.

Mais le deuil n’est pas fait pour durer toute la vie.

 

 

 

Le deuil est une étape qui nous mène

aux portes du renouveau,

qui nous amène à nous dépasser,

à faire preuve de résilience,

à recommencer à créer un nouvel avenir,

une nouvelle vie.

 

 

Le deuil peut faire partie de nous,

mais il n’est pas nous et nous ne sommes pas le deuil

ni la perte qui l’a occasionné.

 

 

Le deuil est une étape, triste la plupart du temps,

douloureuse souvent, pénible parfois,

mais ce n’est pas la finitude :

c’est une étape.

 

 

 

Prenons le temps de la franchir,

mais ne restons pas coincés dans les ornières

de ce qui est fait pour être traversé

et non pour se cristalliser en nous.

 

 

La Vie nous demande d’avancer,

inexorablement, quoi que nous vivions.

Chaque étape est là pour nous faire grandir,

et non pour nous immobiliser.

 

 

 

Donnons-nous l’espace et le temps nécessaires

pour vivre notre deuil, mais n’y restons pas.

La Vie, Notre Vie nous attend.

 

 

93b1fb81.gif

 

 

Diane Gagnon

Auteur-Coach-Conférencière

 

alpha_018.gif La Ressource Positive  alpha_016.gif

 



04/12/2022
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 62 autres membres