APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

APERTO LIBRO NULLA DIES SINE LINEA

Françoise Hardy


En résumé En conclusion - Françoise Hardy

bloggif_566bf57e69a0b.gif

 

Il parle pas beaucoup
Il sourit et c'est tout
Et c'est trop
J'ai le pressentiment
D'un terrain très glissant

Il s'entoure d'un igloo
Je me demande à quoi il joue
Si il joue
Ses regards déroutants
M'attirent comme un aimant

Qui me dira
À quoi ça sert
La mémoire
Si je peux pas
Fuir déjà
La souricière
Qui se prépare

En résumé
Ça va faire mal
Je vais plonger
Ce type va m'infliger
Supplice de Tantale

En conclusion
Bonjour les cernes
J'en réponds
Ce type est un poison
À usage interne

Attention
Poison sans rémission

C'est comme une marche arrière
Que je suis en train de faire
De quoi j'ai l'air ?
Retour au point zéro
D'un très vieux scénario

Devant lui mes repères

S'écroulent ou se font la paire
Je désespère
Cœur usé, en lambeaux
Qui repart au galop

Qui me dira
À quoi elle sert
La mémoire
Si je peux pas
Planter là
Cette souricière
Dérisoire

En résumé
Ça va faire mal
Je suis touchée
Ce type va m'attacher
Comme un animal

En conclusion
Si ce type ferme
Sans façon
J'irai toucher le fond
Sait-il que je l'aime ?

Attention
Amour sans rémission...

 

En résumé
Ça va faire mal

Je suis piégée
Ce type va m'infliger
Supplice de Tantale



En conclusion
Bonjour les cernes
J'en réponds
Ce type est un poison
À usage interne

 

En conclusion
Si ce type ferme
Sans façon
J'irai toucher le fond
Sait-il que je l'aime ?

 

Attention

Amour sans rémission...

 

 

 

Paroles: Françoise Hardy

Musique: Jean-Noël Chaléat

1988

 


12/12/2015
0 Poster un commentaire

Message Personnel - Françoise Hardy

3d6f4f6a.png

 

Au bout du téléphone, il y a votre voix
Et il y a les mots que je ne dirai pas

Tous ces mots qui font peur quand ils ne font pas rire
Qui sont dans trop de films, de chansons et de livres

Je voudrais vous les dire
Et je voudrais les vivre

Je ne le ferai pas
Je veux, je ne peux pas

Je suis seule à crever, et je sais où vous êtes
J'arrive, attendez-moi, nous allons nous connaître
Préparez votre temps

Pour vous j'ai tout le mien

Je voudrais arriver, je reste, je me déteste
Je n'arriverai pas
Je veux, je ne peux pas

Je devrais vous parler
Je devrais arriver
Ou je devrais dormir

J'ai peur que tu sois sourd
J'ai peur que tu sois lâche
J'ai peur d'être indiscrète

Je ne peux pas vous dire

Que je t'aime peut-être

Mais si tu crois un jour que tu m'aimes
Ne crois pas que tes souvenirs me gênent
Et cours, cours jusqu'à perdre haleine
Viens me retrouver

Si tu crois un jour que tu m'aimes
Et si ce jour-là, tu as de la peine
A trouver où tous ces chemins te mènent
Viens me retrouver

Si le dégoût de la vie vient en toi
Si la paresse de la vie
S'installe en toi
Pense à moi
Pense à moi

Mais si tu crois un jour que tu m'aimes
Ne le considère pas comme un problème
Et cours et cours jusqu'à perdre haleine
Viens me retrouver

Si tu crois un jour que tu m'aimes
N'attends pas un jour, pas une semaine
Car tu ne sais pas où la vie t'amène
Viens me retrouver

Si le dégoût de la vie vient en toi
Si la paresse de la vie
S'installe en toi
Pense à moi
Pense à moi

Mais si tu...

 


20/06/2015
0 Poster un commentaire